Wicked: la Véritable Histoire de la Méchante Sorcière de l’Ouest / Gregory Maguire

Les sorcières des histoires sont-elles vraiment si méchantes? Voilà, la question que se pose Gregory Maguire.

wicked.png

2

Dans le pays d’Oz était la Méchante sorcière de l’Ouest, celle que Dorothy a tué à la fin de son périple. Mais qui était cette sorcière? Était-elle si méchante, si dangereuse? Ce roman explore la vie d’Elphaba; avant qu’elle ne devienne une sorcière que l’on craint; de sa naissance à sa mort, dans les affres politiques qui agitent le pays d’Oz, gouverné par un magicien despote.

1

«Wicked» n’était pas forcément un livre qui m’intéressait, mais comme je suis tombée dessus dans une édition à petit prix des Éditions Bragelonne, je me suis laissée tenter, car j’en avais entendu pas mal de bien. Au final, je suis un peu mitigée, même si on ne peut pas nier les qualités de ce roman.

Autant vous prévenir tout de suite, l’univers du «Magicien d’Oz», je n’y connais pas grand-chose. Je n’ai jamais lu le livre, je ne pense même pas avoir vu en entier le film avec Judy Garland et, tout ce dont je me souviens vaguement, c’est une fillette avec des chaussures magiques. Mais je peux vous assurer que cela n’a pas d’influence sur la lecture, car l’histoire de «Wicked» se situe presque en totalité avec l’arrivée de Dorothy. Donc, si vous n’y connaissez rien, comme moi, vous pouvez vous lancer dans la lecture.

Cette lecture a été source d’étonnement. Si l’univers du «Magicien d’Oz» est plutôt un univers de conte, orienté jeunesse, mais ce n’est pas le cas de «Wicked». Effectivement, le livre de Gregory Maguire s’adresse à un public plutôt adulte, car son contenu est empreint de cruauté, de réflexions philosophiques et parfois de sexe assez explicite. L’aspect philosophique du roman qui interroge sans cesse le mal et le bien, le pardon et le sens de la vie, m’a vraiment étonnée, car je m’attendais à un basique roman d’aventure fantastique. Au final, une très bonne surprise! En plus, le roman met en scène de nombreux personnages féminins divers et indépendants.

Cependant, j’ai quand même quelques réserves. Principalement concernant le temps accordé à chaque période de la vie de l’héroïne. L’auteur consacre des pages et des pages à l’enfance et à l’adolescence d’Elphaba, alors que la fin, la partie avec le plus de suspense, est totalement expédiée. Ce qui m’a laissé un goût d’inachevé. Ensuite, j’ai trouvé que le roman manquait un peu de descriptions, ce qui m’a rendu un peu difficile la représentation de l’univers. Ensuite, il est aussi possible que cela soit dû à mon manque de connaissance de cet univers fantastique.

En résumé, un bon roman fantastique, mais qui, malheureusement, a quelques longueurs et des défauts de rythme, malgré une vraie recherche sur les personnages.

Gregory Maguire, «Wicked: la Véritable Histoire de la Méchante Sorcière de l’Ouest» (titre original: Wicked: The Life and Times of the Wicked Witch of the West ), chez Bragelonne, 2011.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s