Bazar du Web #4 / 10 youtubeuses qui font du bien à ta culture, ton morale et ton féminisme

Pour les gameuses et les gamers:

Feminist Frequency

Anita Sarkeesian est la preuve de l’enracinement du sexisme dans notre société. Imaginez vous que cette jeune femme qui fait des vidéos d’analyses sur la place des femmes dans la pop culture n’a cessé de recevoir des insultes et même des menaces de viol et de mort à partir du moment où elle a débuté une récolte de fonds pour faire des vidéos concernant la représentation des femmes dans les jeux vidéos. Si ça, ce n’est pas un signe que vous appuyez là où ça fait mal, je ne sais pas ce que c’est.

Pour parler de sexe:

Laci Green

Laci Green est clairement la reine de la dédramatisation des problèmes de sexualité. Avec son sourire jusqu’aux oreilles, elle parle de seins, de lubrification, de virginité, de transexualité, etc. avec toujours quelques blagues en stock. C’est frais, c’est souriant, ça pose des questions que l’on n’ose pas toujours poser. En gros, de l’or en barre pour votre culotte! Lire la suite

Cher nationaliste, tu m’as volé mon drapeau!

Un article un peu particulier, en forme de coup de gueule, à l’occasion du 1er août, la fête nationale suisse.

flag-1463474_1920

Cher nationaliste,

Entre toi est moi, c’est vrai que ça peut difficilement bien se passer. Je suis tout ce que tu détestes. Je suis féministe, je suis laïque, j’ai fait des études supérieures en sciences humaines (en plus, j’ai du travail, ce qui est foncièrement irritant pour toi qui aimerait faire croire que ces facultés ne produisent que des chômeurs) et en plus je suis binationale (une traîtresse en somme). Pire encore, de ma vie, je n’ai reçu aucune bourse, ni touché de chômage et n’ai à peine reçu que quelques indemnités pour payer mon assurance-maladie. Loin de l’image du gauchiste assisté et chômeur. Mais, ne soyons pas injuste, moi non plus, je ne t’aime pas trop, car trop souvent tu ressembles à un patriarche (avec ou sans moustache) au porte-monnaie bien plein et à l’âme bien vide. Parfois, tu ressembles aussi à une personne lambda, pas méchante dans le fond, mais qui a peur de tout, de tout le monde et qui écoute le fameux patriarche lui dire que tout ira mieux s’il ferme les volets et se coupe du monde, car le mal, c’est les autres. Lire la suite

Voyage au centre de la terre / Jules Verne

Les lectures estivales se poursuivent par un classique de Jules Verne, le pape du roman d’aventure, qui nous emmène d’Allemagne jusqu’en Islande.

julesverne

Synopsis:

Hambourg, 1863. L’éminent professeur Otto Lidenbrock achète un ancien manuscrit islandais du 12ème siècle. Il y découvre un code écrit en runes islandaises, auxquelles son neveu, Axel, finit par trouver un sens. Le code se révèle être un message secret d’un certain Arne Saknussemm qui aurait trouvé un passage menant au centre de la terre, à l’intérieur du cratère d’un volcan islandais éteint, le Sneffels (Snæfellsjökull). Le professeur et son neveu partent alors à l’aventure… Lire la suite

Le jeu de l’ange (Le Cimetière des Livres Oubliés, t.2) / Carlos Ruiz Zafón

On s’envole à nouveau pour Barcelone avec le deuxième tome de la trilogie du Cimetière des livres oubliés.

lejeudelange

Synopsis:

Barcelone, après la Première Guerre mondiale. David Martin, jeune écrivain, est contacté par un étrange éditeur dénommé Andreas Corelli. Ce dernier souhaite que David lui écrive un roman très particulier. Pour cela, Corelli lui offre une somme faramineuse. Le jeune homme, après de nombreuses hésitations, finit par accepter. Mais, à partir de ce moment, la mort et la destruction semble rôder autour de lui… Lire la suite

« Fruitvale Station », chronique d’une bavure policière

Voici un film qui date de 2013, mais dont le thème est totalement au cœur de l’actualité américaine.

21046385_20131003113216288

Synopsis:

Oscar Grant, un jeune afro-américain de 22 ans, habitant dans la banlieue de San Francisco, prend le train avec des amis avec l’intention d’aller passer la nuit du réveillon 2009 en ville. Une bagarre éclate dans le train et la police intervient. Oscar est sorti du train par la police avec d’autres jeunes hommes. Refusant de se soumettre, il est violemment mis à terre…

La critique:

La fin de l’histoire vous la connaîtrez dès les 5 premières minutes du film, car «Fruitvale Station» est le récit d’une bavure policière qui a causé des émeutes aux États-Unis en 2009 et également parce que le film commence par les vraies images de la bavure, filmées par un téléphone portable. Lire la suite

Le Portrait de Dorian Gray / Oscar Wilde

Après un best-seller, voici un grand classique de la littérature anglo-saxonne: l’unique roman d’Oscar Wilde.

Untitled design (2)

Synopsis:

Dorian Gray, un jeune aristocrate à la beauté frappante, rencontre Lord Henry, grâce à leur ami commun, le peintre Basil Hallward. Trop innocent, le jeune Dorian se laisse influencer par les mots de Lord Henry, chantre de l’hédonisme et de l’esthétisme, qui assure à Dorian que sa plus grande richesse est sa beauté. Dorian formule alors le souhait que son portrait, peint par Basil, vieillisse à sa place pour qu’il puisse conserver toute la fraîcheur de sa beauté de jeune homme.

La critique:

Alors «Le Portrait de Dorian Gray», vu la notoriété de son histoire, n’est pas vraiment une lecture surprenante. Tout le plaisir de la lecture réside dans l’écriture brillante, drôle, cynique et joyeusement immorale d’Oscar Wilde. D’ailleurs, «Le Portrait de Dorian Gray» est un magnifique recueil de citations. Quelques exemples: Lire la suite

[Classique du cinéma] Donnie Darko de Richard Kelly

Attention, ceci est un film culte à l’imagerie fantastique et inquiétante, à base de philosophie du voyage dans le temps.

darkoSynopsis:

Iowa pendant la campagne présidentielle de 1988. Donnie Darko, un adolescent intelligent, mais perturbé et somnambule, entend une voix le réveiller. Il obéit à la voix et sort de chez lui. Le matin, il se rend compte que le réacteur d’un avion est tombé sur sa maison, pile au-dessus de sa chambre et qu’il vient d’échapper à la mort. La voix qui l’a sauvé c’est celle de Frank, un lapin humanoïde à l’aspect macabre. Frank prédit également à Donnie la fin du monde qui interviendra dans 28 jours, 6 heures, 42 minutes et 12 secondes.

La critique:

«Donnie Darko» c’est le genre de film que l’on se réjouit de voir, mais aussi que l’on craint. L’approche d’un film culte est toujours risquée. Mais pas d’embrouilles avec «Donnie Darko», un film à la hauteur, mais extrêmement déroutant, surtout si les trous de ver ne vous sont pas familiers (ceux de l’espace spatio-temporel, pas ceux du jardin). Lire la suite

L’ombre du vent (Le Cimetière des Livres Oubliés, t.1) / Carlos Ruiz Zafón

L’été étant propice chez moi à la lecture de best-sellers ou de classiques, voici la première lecture de la belle saison: un livre et un auteur que l’on a vu partout, partout depuis plusieurs années.

Carlos Ruiz zafon

Synopsis:

Après la Deuxième Guerre mondiale, dans l’Espagne franquiste. A Barcelone, un père amène son fils, Daniel, dans un endroit mystérieux: le Cimetière des Livres Oubliés, une bibliothèque secrète renfermant des œuvres anciennes, rares et oubliées. Selon la tradition, chaque nouvel initié doit prendre soin d’un livre. Daniel choisit L’Ombre du Vent de Julián Carax. Captivé par son histoire et son auteur insaisissable, le jeune garçon va toute sa vie poursuivre l’ombre de cet écrivain, au prix de dangers inattendus.

Lire la suite

Le rapport de Brodeck / Philippe Claudel

Il y a des livres qui vous retournent, vous font mal jusqu’aux tréfonds de l’âme. «Le rapport de Brodeck» est l’un d’eux.

brodeck

Synopsis:

Quelques années après la Deuxième guerre mondiale, dans un petit village isolé. On demande à Brodeck, la personne qui écrit et lit le mieux dans le village de rédiger un rapport. Un rapport portant sur un événement terrible qui concerne presque tous les hommes du village et un visiteur étrange, récemment arrivé sur place. Ces événements graves vont replonger Brodeck dans le traumatisme indélébile de son séjour en camp de concentration. Lire la suite

« Youth », tout ce que l’on perd…

A une nouvelle reprise, nous restons en Suisse, mais pour un film cette fois. Un film italien, tourné en Suisse, en langue anglaise!

17313930575_d353bd2a37_o Synopsis:

Fred, compositeur et chef d’orchestre à la retraite, et Mick, un réalisateur, se retrouvent chaque année dans un luxueux hôtel des Alpes suisses. L’hôtel abrite également Jimmy, un jeune acteur, qui se prépare pour un rôle complexe, ainsi que Maradona et un moine bouddhiste. Durant ce séjour, on demande à Fred de reprendre du service pour la reine Elizabeth II. De son côté, Mike travaille avec 5 scénaristes sur son film-testament.

La critique:

Des seniors un peu paumés qui séjournent dans un hôtel tristounet, cela ne déclenche pas l’enthousiasme. Mais ayant entendu beaucoup de bien du réalisateur Paolo Sorrentino, je me suis lancée et j’ai apprécié ce que j’ai vu. Lire la suite