Esprit d’hiver / Laura Kasischke

Voici le résultat de ma participation aux matchs de la rentrée littéraire PriceMinister-Rakuten: la critique d’un roman délicieusement glaçant d’une auteure en vogue, Laura Kasischke.

espritdhiver

Les matchs de la rentrée littéraire PriceMinister-Rakuten sont une opération promotionnelle qui offre des romans de la rentrée littéraire à des blogueurs, compile leurs critiques et détermine quel livre est le meilleur de cette rentrée. Le blogueur est donc totalement libre de la critique qu’il fournit sur le livre. J’ai donc profité de cette opération pour me faire offrir «Esprit d’hiver» de Laura Kasischke, car cela faisait déjà un petit moment que ses œuvres me faisaient de l’œil. Un très bon choix, finalement. 

2Holly et son mari se réveillent tardivement le matin de Noël. Lui se précipite à l’aéroport pour aller chercher ses parents qui viennent pour le réveillon. Holly se sent mal et angoissée. Un vieux souvenir inquiétant la hante sans qu’elle puisse réellement l’identifier. Pour ne rien arranger, sa fille Tatiana, se comporte de manière agressive et une tempête de neige emprisonne la ville dans un manteau blanc et silencieux.

1Je peux d’ors et déjà affirmer qu’«Esprit d’hiver» n’est pas le dernier livre de Laura Kasischke que je lis, car j’ai eu beaucoup de plaisir dans la lecture de ce roman.

Effectivement, l’auteure propose une écriture de très bonne facture, très imagée (où même les objets les plus banals deviennent flippants…) et qui dépeint à merveille l’ambiance tendue et légèrement malsaine de ce roman hivernal à l’histoire mystérieuse et inquiétante. «Esprit d’hiver» est une sorte de quasi huis-clos entre une mère et sa fille qui alternent discussions et disputes autour d’un repas de Noël. Mais, plus l’on avance dans le roman, plus l’on se rend compte que quelque chose ne va pas dans cette maison, même s’il est impossible de saisir quoi exactement. C’est d’ailleurs la force de ce roman, car l’auteure va nous balader dans un climat plein de doutes et de tensions, jusqu’au dénouement final, dramatique et asséné froidement par un rapport de police. La fin du roman ne révèle d’ailleurs pas tout et reflète parfaitement cette citation du livre:

Tous les secrets ne devraient pas être révélés. Tous les mystères ne devraient pas être résolus.

#Attention, ce paragraphe contient un spoiler, revenez plus tard !

Selon moi, il est possible d’interpréter le dénouement final, le délire d’Holly, de deux façons. Il est, soit le résultat de la présence d’une entité surnaturelle, soit le résultat de la crise psychotique d’une personne qui perd pied face à un événement traumatisant.

#Fin de spoiler

Le seul reproche que l’on peut faire à ce roman, c’est la trame de l’histoire qui n’est pas d’une grande originalité. Des gens coincés par la neige, à Noël, forcés de rester ensemble et isolés du monde, ça a quand même un petit goût de déjà vu.

Le règlement m’impose de noter le livre sur 20. Je lui attribue donc un 16/20, pour le réel plaisir de lecture, la qualité de l’écriture et la psychologie très fouillée des personnages.

En résumé, une très belle découverte et un roman à lire avec vue sur une fenêtre pour voir tomber les flocons. 

Laura Kasischke, Esprit d’hiver (titre original: Mind of Winter), chez Christian Bourgeois et Le Livre de Poche, 2013.

Publicités

6 réflexions sur “Esprit d’hiver / Laura Kasischke

  1. ça donne envie de se blottir sous un plaid sur un canapé, avec une tasse de thé et de se laisser emporter… J’ai hâte de le lire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s