Moon Palace / Paul Auster

Chronique d’une plongée dans l’oeuvre de Paul Auster, l’écrivain new-yorkais par excellence, dans une quête identitaire allant de New York aux canyons de l’Ouest.

moonpalace.png

2

Marco Stanley Fogg, orphelin, vit avec son oncle Victor. Alors que le jeune homme entame ses études à Columbia, son oncle décède. Seul au monde, M.S. Fogg se renferme sur lui-même. Cloîtré dans son appartement meublé uniquement par les livres qu’il a hérité de son oncle, il se laisse dépérir et finit à la rue. Il est alors obligé de errer dans Central Park. Mais les rencontres, le hasard vont le mener sur le chemin de la quête de son identité, de celle de son père et de son grand-père.

1

Cela m’arrive rarement, mais j’ai dû lire deux livres de Paul Auster pour arriver à construire un avis correctement argumenté. J’avais lu, il y a presque une année déjà, le roman «Brooklyn Follies» qui m’avait laissée perplexe. Il ne m’avait pas déplu, mais pas particulièrement plu, non plus. J’étais troublée par le style très simple, mais qui semblait cacher quelque chose de plus complexe. Alors, je me suis tu. Mais, troublée par l’expérience, j’ai souhaité lire un deuxième livre de Paul Auster: «Moon Palace».

Et en lisant ce roman, j’ai mieux compris qui était Paul Auster. Il est un écrivain dont le raffinement de l’écriture ne repose pas sur le style, mais sur limbrication d’histoires qui peuvent paraître éloignées, mais qui, ensemble, forment un tout cohérent. C’est aussi un auteur qui possède une collection de thèmes récurrents, dont beaucoup apparaissent dans «Moon Palace», comme l’omniprésence du hasard et des coïncidences, le personnage écrivain, l’absence de père, la recherche de l’identité ou encore le retour à la nature.

Cette fois, j’ai plus de mots à mettre sur ma lecture. J’ai aimé l’imbrication des événements et le cours de l’histoire qui change souvent de direction. On est transporté d’un bout à l’autre des USA pour suivre l’errance de M.S. Fogg, un jeune homme qui ne sait pas d’où il vient, ni où il va. C’est presque reposant de voir ce héros qui se laisse porter par la vie, à l’heure où le bon goût veut l’on nous propose principalement des personnages volontaires, entièrement maîtres de leur destin. De plus, il y a quelque chose de fondamentalement positif dans «Moon Palace». Malgré l’errance du personnage, malgré les écueils et les échecs, la vie continue et de nouvelles voies s’ouvrent. Attention, cependant, il faut accepter le rythme imposé par l’auteur qui digresse librement et ralentit le cours de l’histoire.

En résumé, une oeuvre intéressante pour plonger dans l’esprit américain de la fin des années 1960. Finement construit, sans en avoir l’air!

Paul Auster, «Moon Palace», chez Actes Sud, Le Livre de Poche et Babel, 1989.

Photo: Dead Horse Point State Parc, Utah. Ne peut être reproduite. 

 

Publicités

7 réflexions sur “Moon Palace / Paul Auster

    1. Je n’ai que Brooklyn Folies et Moon Palace à mon actif. Et je ne sais pas vraiment si je vais en lire d’autres, parce que les auteurs qui reprennent toujours les même thèmes ça a tendance à me lasser…Mais en même temps Paul Auster à la capacité d’être assez surprenant, donc à voir…

  1. Je ne sais pas vraiment quoi conseiller. Je déconseillerais Brooklyn Follies parce que je n’ai pas l’impression que ça représente bien l’écriture de l’auteur. En regardant Goodreads et Livraddict ceux que les gens préfèrent sont Moon Palace, Leviathan, Mr Vertigo, et la trilogie new-yorkaise….

  2. J’ai découvert Paul Auster l’année passée et j’ai adoré son style, la façon dont les événements s’imbriquent les uns dans les autres, mais je n’ai pas encore lu celui-ci.
    J’ai fais une dizaine de billet sur mon blog, tu trouveras peut être ton bonheur .. mais la trilogie New-Yorkaise est celui qui m’a le moins plu.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s