« Astérix : Le Secret de la potion magique »: quel successeur pour Panoramix ?

Un petit dessin animé avant Noël, ça vous dit?

ob_69372a_e9e872bb-fd60-483e-b14d-ab2c1f37d604.jpg

2

Le druide Panoramix manque de se tuer en tombant d’un arbre alors qu’il cueillait du gui. Il se rend compte qu’il se fait vieux et qu’il doit trouver un successeur à qui transmettre le secret de la potion magique. Accompagné d’Astérix et Obélix, il part à la recherche dudit successeur, tout en envoyant un message à ses autres collègues druides.

1

Autant je ne peux pas saquer les téléfilms de Noël, autant j’aime beaucoup regarder des dessins animés à cette période. En plus la nostalgie aidant (j’ai grandi avec les dessins animés « Astérix et Obélix »), j’ai profité du temps morose pour retomber en enfance au cinéma devant «Astérix : Le Secret de la potion magique».

actu-16102018id1818.jpg

Réalisé et scénarisé par Alexandre Astier, cette nouvelle aventure inédite des deux compères gaulois nous montre un Panoramix en plein doute, après une chute grave et un pied cassé. Le sage à barbe blanche va donc entamer avec Obélix et Astérix (et d’autres invité.es surprises) une quête à travers la Gaule et les pays alentours pour trouver un jeune druide à qui il transmettra le secret de la potion magique. Mais c’est sans compter sur un vieil ennemi de Panoramix.

De manière générale, on ne voit pas passer les 85 minutes du film d’animation. Alexandre Astier arrive à respecter l’héritage de Goscinny et Uderzo, tout en ajoutant une touche plus actuelle, qui séduira les enfants et les adultes. Les fans de Kaamelott retrouveront d’ailleurs quelques voix de leur série préférée. Un juste retour puisque Kaamelott fait souvent référence à « Astérix et Obélix ». L’animation en 3D est très respectueuse du dessin original, très ronde et chaleureuse.

244560_11.jpg

Trois choses peuvent cependant être reprochées: deux sérieuses et une plus futile. La première c’est le rythme un peu épileptique du film qui empêche la naissance d’instants de calme, de poésie, de réflexion. Ce qui rend le film très peu émotionnel. On peut ajouter à ça un scénario beaucoup trop prévisible. La chose futile, c’est l’accent ridicule de Téléférix, la nouvelle star des druides, qui est censée être Suisse (même si, on est d’accord, la Suisse n’existe pas à cette époque…). Je parle en connaissance de cause, en Suisse, il y en a des accents, mais celui-là, non, il n’existe pas.

Le test Bechdel:

Le film ne passe pas le test Bechdel. Par contre, on relèvera la touche féministe qui colore ce dessin animé puisque les femmes du village sont amenées à casser du Romain et parce qu’on y trouve une petite héroïne bien maline.

En résumé, toute la famille prendra certainement un grand plaisir devant ce film et, à deux-trois détails près, c’est justifié. 

 

Publicités

2 réflexions sur “« Astérix : Le Secret de la potion magique »: quel successeur pour Panoramix ?

  1. Ah mais cette manie d’inventer des pseudos accents suisses à la télé française! Au moins comme ça je suis prévenue si je vois un jour ce dessin animé…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s