« Jane Eyre » en livre et en film

Découverte d’un des grands classiques de la littérature britannique, ainsi que de son adaptation cinématographique la plus récente.

Charlotte Brontë

2

Jane Eyre, une jeune orpheline recueillie par son oncle, aujourd’hui décédé, vit un enfer quotidien dans la riche demeure de sa tante. Celle-ci la déteste et elle est régulièrement harcelée, voire battue par son cousin John. Sa tante finit par la placer dans un pensionnat extrêmement sévère et insalubre. Malgré la dureté de la vie dans cette école, Jane y trouve une forme d’épanouissement par les études et deviendra elle-même enseignante au pensionnat. L’école rendue morose par le départ d’une de ses amies très chère, Jane tente de trouver un poste de préceptrice dans une famille. Le poste qu’elle trouvera au manoir de Thornfield changera radicalement le cours de sa vie.

1

Le livre:

Jane_Eyre«Jane Eyre» est présenté comme l’autobiographie de l’héroïne. Le récit est raconté à la première personne et couvre la vie de Jane de son enfance à l’âge adulte. Même si cette histoire reste une fiction, il faut savoir que beaucoup d’événements sont inspirés de la vie de son auteure, Charlotte Brontë, et de celle de sa famille, notamment l’expérience des pensionnats chrétiens stricts et malpropres où se déclenchait régulièrement des épidémies.

 «Jane Eyre», c’est l’histoire d’une jeune femme qui va devoir passer outre de nombreux obstacles pour enfin avoir la vie qu’elle désire, le tout étant écrit dans un style propre au roman gothique, puisqu’il intègre également des éléments surnaturels. Souvent présenté comme un drame romantique, «Jane Eyre» est bien sûr focalisé sur une histoire d’amour contrariée, mais c’est aussi un roman bien plus profond que cela. Il est d’abord un récit scandaleusement féministe pour l’époque. Effectivement, la jeune Jane ne se défait jamais de ses valeurs, peu importe si elle doit passer par des épreuves extrêmement difficiles pour être fidèle à elle-même. Très croyante, elle a une vision de la spiritualité qui lui est propre, critiquant l’hypocrisie de ceux qui prétendent respecter les principes chrétiens en ayant le cœur sec et en méprisant la pauvreté. «Jane Eyre» est, en résumé, une grande critique de la société anglaise du 19ème et ce n’est pas pour rien que le roman a été très mal reçu à l’époque.

J’ai fait le choix de lire ce roman dans sa version originale. C’est un bon choix pour profiter de la plume de Charlotte Brontë, mais il n’est pas facile à lire en V.O., si l’on n’est pas un-e adepte de la lecture en anglais. «Jane Eyre» est un roman que j’ai dévoré dans sa première moitié, mais dont la lecture a ralenti sur la fin, car on perçoit le schéma qui sert de trame au livre: une succession d’épreuves et de résolutions qui altère un peu le suspens du roman.

Le film:

1229822_bigSaviez-vous que le roman de Charlotte Brontë a été adapté plus de 10 fois en film et a donné lieu à 3 téléfilms? Dans ce contexte, pas facile de choisir une adaptation. J’ai donc misé sur un réalisateur et des acteurs que je connais: «Jane Eyre» de Cary Fukunaga (le réalisateur du très bon «Sin nombre») avec Mia WasikowskaMichael FassbenderJamie Bell  et Judi Dench, sorti en 2011.

De manière générale, ce film est une bonne adaptation du roman: très fidèle, malgré des coupures inévitables, et servie par de très bons acteurs (Wasikowska fait une excellente Jane Eyre).

Le film fait tout d’abord le pari de ne pas servir un récit chronologique, mais de commencer le film au milieu du livre, ce qui casse le principal défaut du livre: sa linéarité. Ensuite, on appréciera la belle mise en scène qui respecte l’ambiance gothique du roman avec ses landes désolées et ses manoirs imposants. On remarquera aussi le soin du détail dans les costumes et les décors qui semblent vraiment conformes à l’époque.

Cependant, le format film accentue particulièrement le côté «drame romantique» du roman et son côté «critique sociale» passe passablement à la trappe. C’est un peu comme si le film avait subi un formatage pour plaire aux «midinettes fans de romance en costume» (je n’ai rien contre, mais cela semble être de plus en plus à la mode chez les ados), même si le féminisme de «Jane Eyre» est toujours présent. On regrettera également de voir si peu l’enfance de Jane au pensionnat (qui est une des périodes les plus intéressantes de la vie de l’héroïne) et l’énorme simplification du personnage de St. John Rivers, un homme très ambigu dans le roman.

jane_eyre01

Le test Bechdel:

Le film passe le test Bechdel sans problème.

En résumé, un roman mythique et une adaptation réussie qui permettent de choisir, selon son humeur, entre la critique sociale et le drame romantique (mais faut-il vraiment choisir?).

Le roman est disponible dans toutes les éditions possibles et imaginables, également gratuitement et légalement en format e-book.

Publicités

15 réflexions sur “« Jane Eyre » en livre et en film

    1. Je n’ai encore jamais lu de roman de Jane Austen non plus, c’est justement cette récupération commerciale autour de ces romans qui m’énerve (film, livres, etc.). Dans le cas de Charlotte Brontë c’est moins le cas, mais par exemple j’ai vu des exemplaires de Jane Eyre avec en couverture un jeune fille avec une robe rose bonbon, style pseudo victorien. Ce qui est totalement contraire à l’esprit du livre, car c’est un roman gothique avec une héroïne très loin du souci des parures et des froufrous…

    2. Oui c’est vrai que moi aussi j’ai vu ces petits romans roses. Mais au contraire il y a aussi des romans de « la librairie/la bibliothèque des collectionneurs » il me semble qui me font de l’œil au contraire avec leur jolie reliure dorée.
      Perso j’adore les sœurs bronté et selon le roman j’aime plus ou moins Jane Austen mais j’aime cet frais anglais qu’elle sait mettre dans les livres !

  1. J’ai vu les deux films, celui dont tu parles et celui avec Charlotte Gainsbourg, je les ai beaucoup aimés tous les deux mais je n’ai pas encore lu le livre. Il va falloir que je remédie à ça 🙂

  2. Je viens juste de le finir ! Je n’ai pas vu le film alors je me suis cachée les yeux pour ne pas lire ta critique Ahah.
    J’ai pensé la même chose que toi environ. Très bonne première moitié, seconde moitié un peu plus lourde a lire mais pas moins intéressante! Dans l’ensemble j’aime beaucoup les sœurs bronte !

  3. J’ai beaucoup aimé ta critique à la fois du livre et du film. J’ai vu/lu les deux et je suis d’accord avec ce que tu en dis. J’adore cette histoire et j’ai beaucoup aimé l’adaptation que tu as choisie. Bref Jane Eyre c’est toujours un régal pour moi. Merci pour cet article 🙂

  4. J’avais vraiment beaucoup aimé le livre que j’ai lu il y a vraiment très longtemps! C’est peut-être pour ça que j’ai moins apprécié le film car j’étais restée sur l’image que j’avais du livre il y a très longtemps 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s