Les Hauts de Hurlevent / Emily Brontë

J’espère que vous n’en avez pas marre de la littérature victorienne, car après Charles Dickens, c’est à la découverte d’Emily Brontë que nous partons.

leshautsdehurlevents (1).png

2

Fin du 18ème siècle. Mr Earnshaw a deux enfants: un fils aîné, Hindley, et une fille, Catherine. A la suite d’un voyage, Mr Earnshaw ramène chez lui un enfant errant de six ans, probablement gitan: Heathcliff. Mr Earnshaw montre une affection débordante pour cet enfant, ce qui cause la jalousie du fils aîné. Lorsque les parents Hearnshaw décèdent Hindley devint le maître du foyer et martyrise Heathcliff qui trouve peu de réconfort, malgré la complicité très forte qu’il partage avec Catherine. De plus, en grandissant, Catherine s’éloigne d’Heathcliff, jusqu’à mener à la disparition de ce dernier. Mais, ce dernier ne manquera pas de faire un retour fracassant!

1

«Les Hauts de Hurlevent» est un roman qui est surprenant quand on n’est pas préparé à son contenu. Ayant lu «Jane Eyre» de Charlotte Brontë, je m’attendais à une histoire similaire avec manoir gothique, enfance misérable et histoire d’amour. «Les Hauts de Hurlevent» d’Emily Brontë est à la fois proche et très éloigné de ce tableau. On trouve bien dans cette histoire un manoir gothique perdu dans la campagne battue par le vent, et un garçon à l’enfance misérable. Mais cela se complique…

Parce que le jeune Heathcliff  ne va pas devenir une personne honorable tel le David Copperfield de Charles Dickens, mais un homme délétère dont le seul but sera de récupérer sa bien-aimée Catherine, de se venger de tous ceux qui l’ont humilié et d’étendre sa vendetta à leur descendance. De plus, vous ne souhaiteriez pas avoir comme amis la plupart des personnages de ce roman. Impulsifs, égoïstes, violents, jaloux, alcooliques, superstitieux, lâches, faibles, malhonnêtes, voilà quelques qualificatifs qui sont applicables à la joyeuse bande de sociopathes qui peuple ce roman. Seule la narratrice, Mrs Dean semble échapper à la boue. Et ce n’est pas la relation toxique qui lie Heathcliff et Catherine qui va sauver le tout (personnellement, je vois mal ce qu’elle a de romantique…).

Mais pourquoi lire ce roman? Probablement pas pour reprendre foi en l’humanité, mais plutôt pour son ambiance délicieusement sombre, son décor naturel solitaire et tortueux qui est le miroir des personnages qui l’habite, l’écriture empreinte de symbolisme d’Emily Brontë ou encore le plaisir de lire une histoire sans compromis et cruelle.

Cependant, je n’ai pas ressenti un grand plaisir à la lecture de ce roman. Difficile pour moi d’apprécier cette histoire de vengeance tordue et sans fin où les personnages sont soit dérangés, soit trop naïfs pour se préserver de leur persécuteur. De plus, je suis nettement moins charmée par l’écriture d’Emily Brontë que par celle de sa sœur Charlotte.

Dernière remarque: le niveau d’anglais est assez élevé et un des personnages s’exprime de manière très «campagnarde», ce qui rend ses dialogues assez peu lisibles.

En résumé, une mayonnaise qui n’a pas prise pour moi, mais un roman que j’ai eu plaisir à découvrir.

Emily Brontë, «Les Hauts de Hurlevent» (titre original: «Wuthering Heights»), 1847, disponible dans toutes les éditions possibles et imaginables et en ebook gratuit et libre de droits. 

 

Publicités

10 réflexions sur “Les Hauts de Hurlevent / Emily Brontë

  1. Ce roman fait partie de mes préférés avec Jane Eyre. Dommage que tu n’aies pas accroché plus que ça, mais c’est vrai qu’il est particulier. Il y a tant de violence, tant de passion aussi…

    1. La violence ce n’est pas la problème, c’est surtout le côté exagéré qui m’a totalement sortie du livre. Pourtant j’ai adoré l’ambiance, les paysages…

  2. Ca pour des personnages tordus, Emily a bien su les créer. J’ai eu du mal avec cette atmosphère oppressante, ces drames et ces situations difficiles. Il fait parti des livres que j’aimerais néanmoins relire parce que par contre j’avais adoré aller dans le pays des sœur Bronte et découvrir la maison et les paysages qui ont tout inspiré.

    1. Moi, c’est drôle car l’atmosphère fait partie des choses que j’ai aimée, pour moi le problème c’était plutôt les personnages que je trouve exagéré et psychologiquement grossiers…

  3. Je me souviens l’avoir étudié en anglais et l’avoir adoré au point où je l’achète dans plusieurs éditions et que je vais m’empresser de le relire bientôt. C’est vrai que c’est une histoire d’amour malsaine mais les émotions sont tellement sublimées qu’on ne peut que ressentir pleinement du début à la fin.

  4. Je peux comprendre ton ressenti ! C’est clair que le texte est exigeant en VO et qu’il est difficile de s’attacher aux personnages, si tu t’attendais à du Jane Eyre ça a dû bien te surprendre 😉 Personnellement j’ai accroché, justement parce que c’était très loin de ce que je m’imaginais et qu’il y a une vraie puissance dans ce récit… Il est assez unique en tout cas, je n’avais jamais lu d’histoire d’amour aussi destructrice et peu romantique (surtout que c’est de la part des deux protagonistes, y en a pas un pour rattraper l’autre), c’était une sacrée claque.

    1. Pour moi ce n’est pas forcément une question d’attachement et j’aimais bien le personnage d’Heathcliff. Mais, ses victimes sont tellement naïves et n’essayent à aucun moment de vraiment de protéger que pour moi ça en devenais un peu ridicule. C’est dommage car j’ai adoré, l’ambiance les paysages…

  5. Je suis tout à fait d’accord avec ton analyse et j’ai ressenti à peu de choses près les même sentiments. Le côté noir et dramatique m’a attirée mais je n’ai pas compris la nature des relations de l’histoire d’amour principale et la personnalité du personnage le plus noir. J’avais beaucoup plus aimé Jane Eyre, même si son histoire m’avait traumatisée, enfant !

    1. ça me rassure, moi aussi je me suis demandée ce que c’était cette histoire d’amour, qui pour moi n’en est pas une, plutôt un lien malsain entre deux personnalités problématiques

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s