Saga (tome 1-8) / Brian K. Vaughan et Fiona Staples

Alana et Marko, issus de deux espèces extraterrestres qui se font la guerre depuis des décennies, sont tombés follement amoureux. De leur amour va naître une fillette, Hazel. La famille se retrouve alors poursuivie par leurs autorités respectives, ainsi que part des chasseurs et des chasseuses de primes. Ils sont alors condamnés à errer dans la galaxie en tentant de donner un foyer à leur fillette.

«Saga», c’est le comic de science-fiction fantastique que l’on m’a chaudement recommandé un nombre incommensurable de fois. Par chance, la bibliothèque de ma ville avait en stock les 8 premiers volumes que j’ai littéralement dévorés. Et donc je ne vais pas faire exception aux critiques dithyrambiques que j’ai entendu au sujet de cette série.

«Saga» raconte l’histoire d’un Roméo cornu et d’une Juliette ailée qui sont issus de peuples qui s’affrontent depuis des décennies (et qui, en plus, ont eu le cynisme d’exporter leur guerre sur d’autres planètes). Leur histoire est racontée rétrospectivement, en voix-off, par leur fille devenu adulte. Dis comme cela, l’histoire peut paraître bien classique, sauf que, c’est sans compter sur l’imagination débordante du scénariste et de l’illustratrice.

Le monde qu’ils ont créé a quelques repères classiques de la science-fiction et du fantastique. Mais, de manière globale, presque tout est très surprenant et original dans cette histoire: les créatures, les personnages, les fonctionnements des différentes planètes. Quand on rencontre un personnage, c’est toujours difficile de savoir s’il se situe dans le camp des gentils ou des méchants. Des personnages absolument mignons peuvent se révéler très dangereux et vice-versa. Ce qui fait que vous ne savez jamais à quoi vous attendre et chaque tome est plein de surprises. Souvent en tournant les pages, je me demandais «Comment ont-ils pu inventer un truc pareil ?».

C’est un comic pour un public clairement adulte, notamment en raison des scènes de sexes et de violence qui sont très explicites. Mais également parce que c’est une œuvre qui n’hésite pas à dégommer vos personnages favoris et dans «Saga» personne n’est à l’abri d’une mort injuste et cruelle. Donc, il faut avoir le cœur bien accroché, d’autant plus que les protagonistes sont attachants. Dernier détail, les illustrations de Fiona Staples sont vraiment magnifiques. En bref, je n’ai qu’une hâte, c’est d’avoir le tome 9 entre les mains !

En résumé, si vous êtes à la recherche d’une œuvre de science-fiction fantastique qui sort de l’ordinaire et qui est palpitante, vous pouvez vous jeter sur les tomes de «Saga» sans hésitations.

Brian K. Vaughan et Fiona Staples. Saga. Tome 1 à 9, chez Urban Comics, 2013-2018.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s