« La Cravate », mode d’emploi du militant d’extrême droite

2

Le documentaire suit le parcours de Bastien Régnier, un jeune militant du Front National de ses premiers engagements au sein du parti jusqu’à sa perte d’influence. On suit ses activités durant la présidentielle de 2017 auprès des grandes figures du parti Florian Philippot et Marine Le Pen. Administration, distribution de tracts, production de vidéos, c’est le quotidien de Bastien. Malheureusement, Bastien a un passé trouble qu’il craint de voir resurgir et n’est pas forcément à son aise dans le microcosme élitiste des politiciens.

1

«La Cravate» est un documentaire au procédé particulièrement original. Effectivement,  les réalisateurs, Mathias Théry et Étienne Chaillou, ne se contente pas de suivre une personne en commentant ses gestes et ses dires. Ce documentaire investi son sujet, le jeune Bastien, dans la narration en lui permettant de lire le script du documentaire et d’y apporter ses commentaires devant la caméra.

C’est un procédé très intéressant car il humanise Bastien, un personnage qui, malgré une certaine bonhomie apparente, pourrait être très antipathique vu ses antécédents et ses engagements politiques actuels. Ce désamorçage permet aux spectateurs et spectatrices d’être dans la peau d’un sociologue, plutôt que celle d’un juge.

Le documentaire éclaire plusieurs choses. Tout d’abord, le parcours de vie d’une personne et ce qui la mène à soutenir des idées extrémistes et à rejeter tout ce qui est différent. Sans pour autant pathologiser ou excuser Bastien, les réalisateurs montrent comment des événements difficiles mènent le jeune homme à se forger une identité qui repose sur des principes simplistes, mais qui vont le structurer.

On y découvre également le fonctionnement des sections locales du FN et l’utilisation des forces militantes par les figures du parti. Forces militantes qui sont souvent oubliées et pas forcément récompensées de leur investissement et de leurs efforts. D’ailleurs, le documentaire met en lumière la fracture entre la base et les élites du parti qui malgré une même affiliation vivent dans deux mondes très différents. Ce qui est plutôt cocasse de la part d’un parti qui pourfend les élites gauchistes qui ne connaissent pas la réalité des vrais gens…

En résumé, un document très interpellant et nuancé sur le militantisme d’extrême droite.

2 réflexions sur “« La Cravate », mode d’emploi du militant d’extrême droite

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s