« After Life », l’enfer c’est les autres (en tout cas, c’est ce qu’il croit…)

Découverte d’une comédie noire britannique, portée par le comédien et humoriste Ricky Gervais.

4106093.jpg

2

Lisa, la femme de Tony, est décédée d’un cancer. Ainsi, il a perdu l’amour de sa vie et sa meilleure amie avec qui il partageait tout. Il ne rêve que d’une chose, c’est d’en finir, mais il est retenu par son chien qu’il faut bien nourrir. Tony plonge alors dans une profonde dépression et une vive misanthropie qui n’épargne personne.

1

Ayant un faible pour les personnages atrocement cyniques, j’ai tout de suite flashé sur la bande-annonce de «After Life». Je précise que je ne connaissais absolument pas Ricky Gervais qui écrit et interprète le rôle principal, alors qu’apparemment c’est une star de l’humour anglo-saxon.

«After Life» nous emmène dans un petit village anglais typique où vit Tony, journaliste dans un petit quotidien local, dirigé par son beau-frère. Et notre protagoniste est clairement en train de toucher le fond: il passe son temps à boire en regardant d’anciennes vidéos de sa femme et à déverser sa morgue sur son entourage à coup de phrases assassines. Mais «After Life» est une comédie dramatique qui, derrière les punchlines, montrent la détresse touchante d’un homme qui a perdu une partie de lui-même et qui retourne sa colère contre le monde entier.

a39933093e62f24c592e6b4b0e81e7cf45d11955.jpg

Mes sentiments envers cette série sont assez ambigus. A la fois, j’ai beaucoup aimé la méchanceté du protagoniste et la petite ambiance «campagne britannique». De plus, j’ai trouvé qu’il y avait une façon intéressante de parler du deuil, assez brute. Cependant, la série a un problème d’équilibre. Effectivement, elle alterne entre un côté très cynique, très noir et un côté comédie qui vire parfois un peu au téléfilm sentimental et les deux ne font pas toujours bon ménage, car la rupture de ton n’est pas soignée. Par exemple, dans la première saison, il y a un décès, particulièrement tragique, sur lequel on passe comme si de rien n’était, ce qui est passablement déconcertant.

En résumé, une première saison intéressante pour les amatrices et amateurs d’humour noir, mais qui doit corriger certains aspects pour devenir vraiment séduisante.

 

Publicités

11 réflexions sur “« After Life », l’enfer c’est les autres (en tout cas, c’est ce qu’il croit…)

  1. Ici en effet Ricky Gevais est tres connu, connu pour son humour a pousser parfois un peu le bouchon du cynisme mais il a fait/ou joue dans beaucoup de series notamment the office qui est ultra connu ici meme si j’avoue ne pas en avoir regarde beaucoup. Bref et cette serie a j’ai l’impression eu plus de succes que Derek, sa precedente car personnellement j’ai prefere le personnage de Tony qui me fait beaucoup penser a un de mes collegues d’ailleurs dans le genre je m’en foutiste. J’ai aime les personnages, tantot ri tantot verse ma ptite larme d’ou le fait qu’elle soit qualifie de « roller coaster ». Quand a la mort qui passe inapercue je ne suis pas sure de comprendre ton point de vue sans vouloir faire de spoiler c’est difficile d’en discuter comme ca. Je vois pourquoi tu dis inapercue mais en meme temps elle affecte les gens qui en etaient « proches » et renforce la raison de Tony ( ca a du sens ce que je dis? J’essaye de parler un peu en message code haha)

    1. Tu sais lire le morse ??? On pourrait essayer! 🙂 (SI VOUS N’AVEZ PAS VU LA SÉRIE NE LISEZ PAS CE COMMENTAIRE!!!) Pour rester sérieuse, c’est pas forcément la mort du personnage le problème, mais le fait qu’on lui ai facilité la voie au suicide et qu’il n’y ait pas de réflexion là-dessus. Alors, je suis peut-être trop sensible à ça, car je travaille au quotidien avec des personnes qui s’occupent de prévention du suicide et de promotion de la santé mentale. Mais, aider quelqu’un à se suicider et passer dessus comme ça, ça m’a posé problème. Après Tony en apprend quand même quelque chose, mais je trouve qu’il y a un décalage entre la gravité de l’acte et la vie qui continue tranquillement…

      1. Haha oui faudrait du morse. Oui je vois ce que tu veux dire et sans doute aussi que travaillant dans cet environement tu y es d’autant plus sensible, car le beau frere lui meme ne veut pas vraiment savoir mais justement parce que c’est trop grave de faire ca et que ca depasse toutes les conventions morales mais c’est aussi tres british ce cote  » on en parle pas trop on sauve les apparences »

  2. Ah tiens, j’avais raté ça, merci, je vais regarder. J’aime beaucoup Ricky Gervais – un film dont il est le protagoniste à ne pas rater c’est « The Invention of Lying », ou comment fonctionne un monde dans lequel le mensonge n’existe pas, et où tout d’un coup un homme en découvre la possibilité…

    1. Moi je ne le connaissais pas du tout, mais après la série, j’ai regardé son spectacle Humanity (aussi sur Netflix) qui m’a bien fait rire. Le pitch du film à l’air bien loufoque!

  3. Si tu connais pas Ricky Gervais, je te conseille alors de découvrir The Office (la version UK of course).

    1. Oui après coup j’ai regardé des bouts de ses spectacles et effectivement il est passablement trash. Mais je suis plutôt une bonne cliente pur ce genre d’humour!

      1. Alors jette un oeil au The office version british. Je me souviens qu’à l’époque j’avais grincé des dents….

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s