« Les Invisibles »: les femmes SDF, ces grandes oubliées

Découverte d’une comédie dramatique française sur les femmes SDF qui vous fera passer par toutes les émotions.

3233262.jpg

2

Nord de la France, de nos jours. L’Envol, un centre d’accueil de jour pour femmes SDF, doit fermer ses portes. Les travailleuses sociales du centre et les bénévoles ont donc trois mois pour s’occuper de la réinsertion professionnelle de toutes ces femmes dont elles s’occupent…Quitte à outrepasser les limites habituelles!

1

Une comédie qui aborde le sort des femmes SDF? Forcément, un thème aussi intéressant ne pouvait que m’amener au cinéma. Dans «Les Invisibles» de Louis-Julien Petit, on découvre Audrey, Manu, Hélène, Angélique qui, en tant que bénévoles ou professionnelles, s’occupent d’un centre d’accueil de jour pour femmes SDF. Malheureusement, on leur reproche de trop «chouchouter» les femmes SDF qui fréquentent le centre et le faible taux de réinsertion de ces dernières. L’Envol va donc fermer.

vlcsnap-2018-08-26-15h21m51s827.png

Avec son casting mêlant actrices professionnelles (Audrey Lamy Corinne MasieroNoémie Lvovsky Déborah Lukumuena) et femmes issues de la rue ou ayant eu des parcours de vie en dents de scie, «Les Invisibles» est un petit ovni à la limite de la comédie, du drame et du docu-fiction. Le film bénéficie également d’une grande justesse de ton. Effectivement, on pouvait craindre les violons et le misérabilisme. Mais, on est plutôt face à une oeuvre humaniste qui rappelle que derrière ces silhouettes qui traînent caddies et sacs, il y a des personnes qui souvent avaient, comme tout le monde, un job, une famille, des amis. J’ai aussi trouvé très appréciable que le film se déroule dans le nord de la France et pas à Paris comme beaucoup de productions françaises.

MV5BMzAwZDlhMTEtNmJlNC00OTExLWI3NjQtYzQ4ZjM3NmI5NGRhXkEyXkFqcGdeQXVyNTc5OTMwOTQ@._V1_SY1000_CR0,0,1499,1000_AL_.jpg

«Les Invisibles», c’est aussi la preuve qu’on peut faire des comédies françaises à la fois drôles, émouvantes et engagées et que l’on n’est pas obligé, pour rigoler, de se coltiner les habituelles comédies moqueuses, maladroites et avec un sévère fond d’intolérance. Alors il faut avouer qu’avec «Les Invisibles», vous allez aussi probablement un peu pleurer et probablement ressentir une bonne dose de colère, mais les femmes sans-abris sont une réalité que l’on doit regarder en face.

Le test Bechdel:

Le film passe le test sans problème avec ses nombreuses protagonistes femmes.

En résumé, une comédie dramatique qui aborde un sujet essentiel! A voir!

 

Publicités

6 réflexions sur “« Les Invisibles »: les femmes SDF, ces grandes oubliées

  1. J’ai vu passer ce film dans les sorties récentes, il avait déjà retenu mon attention. J’avais justement peur que ça verse dans le pathos, mais finalement non. Merci pour ta chronique, j’irai sûrement le voir au ciné !

    1. Non l’aspect légèrement docu-fiction évite un peu cet écueil. Le film suscite plutôt la révolte que la pitié. Même si, sur la fin, c’est plus « romancé ».

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s