« Premier contact », quand le sort du Monde repose sur la communication

Comment communiquer quand on vient littéralement de galaxies différentes?

120x160-TEASER-PC_HD.jpg

2Douze mystérieux vaisseaux extraterrestres apparaissent subitement à différents endroits du monde. L’armée américaine arrive à pénétrer dans l’une de ces coques et y découvre d’immenses créatures à sept pattes qui ne semblent pas hostiles, mais avec lesquelles il est impossible de communiquer. L’armée fait appel à une experte en linguistique comparée, Louise Banks, pour essayer d’établir un contact.

1

Je ne suis pas amatrice de films parlant de rencontres avec des extra-terrestres, mais ce genre de film, réalisé par Denis Villeneuve, (Polytechnique, Blade Runner 2049) n’était pas sans attirer mon attention. A raison, car j’ai passé un agréable moment devant «Premier contact».

premiercontact21.jpg

«Premier contact» nous mène à la rencontre d’une équipe de spécialistes qui assiste l’armée américaine dans sa tentative de communication avec les créatures qui se trouvent dans le vaisseau-coque s’étant posé au-dessus du Montana. Rapidement, des tensions vont naître entre les différents protagonistes qui n’ont pas les mêmes points vues sur ces inquiétantes apparitions. Certain-e-s, dont Louise, y voit un évènement déstabilisant, mais passionnant, d’autres une potentielle menace à éliminer immédiatement. L’ambiance du film est suffocante. On sent la peur de se tromper sur les intentions des créatures, l’inquiétude de ne pas savoir d’où elles viennent et le désarroi devant l’impossibilité de communiquer.

Capture-d’écran-2016-11-23-à-11.45.40-1024x441.png

«Premier contact» est un film assez unique sur la rencontre du troisième type, car on y parle principalement de communication, de sa composante culturelle et surtout de sa nécessité, puisque c’est elle qui nous empêche de sombrer dans la barbarie au contact de ce que l’on ne connait pas. On y aborde également la théorie selon laquelle notre langage, nos concepts peuvent influencer notre perception de la réalité. D’ailleurs, c’est sur cette théorie que repose le twist de l’histoire, donc je ne m’y attarderai pas pour ne pas vous gâcher le plaisir. J’ai également apprécié la morale de l’histoire qui pousse à vivre pleinement chaque minute, malgré la fatalité.

premier-contact-1.jpg

Le casting est intéressant (Amy Adams et Forest Whitaker), même si je trouve que Jeremy Renner n’apporte pas grand chose.

Le test Bechdel:

Le film passe le test.

En résumé, un film de science-fiction qui traite la rencontre extraterrestre de manière très originale.

Publicités

4 réflexions sur “« Premier contact », quand le sort du Monde repose sur la communication

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s