« La casa de papel », un casse ibérique et machiavélique

Retour sur le petit phénomène espagnol largement propagé par Netflix: «La casa de papel».

La_Casa_de_Papel.jpg

2

Un homme mystérieux, qui se fait appeler le Professeur, recrute huit malfrats. Il a pour objectif d’organiser le braquage le plus énorme jamais réalisé. Son but? Infiltrer la Fabrique nationale de la monnaie et du timbre afin d’imprimer 2,4 milliards d’euros, en moins de onze jours et sans violence. Pour ça, il devra également prendre en otage 67 personnes, dont la fille d’un ambassadeur anglais, qui auront le malheur de visiter le bâtiment à ce moment-là.

1On vous en a probablement rabâché les oreilles, mais je ne vais pas me priver de vous parler de «La casa de papel» que j’ai vu avec un peu de retard (une fois n’est pas coutume…), malgré mon enthousiasme à l’idée de voir une série espagnole. Globalement, j’ai apprécié ces deux saisons, même s’il m’a fallu quelques épisodes et…parfois éteindre mon esprit (trop) critique!

La-casa-de-papel-un-succes-de-papier.jpg

Cela commençait effectivement un peu mal. Les quelques épisodes d’introduction donnaient une impression de déjà-vu. Il est vrai que les histoires de casse et de braquage, on en a vu beaucoup: Reservoir Dogs, la série des Ocean’s, etc. De plus, les personnages semblaient n’être rien d’autres que des archétypes. Cependant, au fil des épisodes, en plongeant dans le plan fou du Professeur, en découvrant plus profondément les personnalités de Tokyo, Moscou, Berlin, Nairobi (♥), Rio et Denver (♥), on commence à entrer dans l’histoire et à y prendre un vrai plaisir.

Malgré les apparences, «La casa de papel» ne parle pas tant de braquage, mais plutôt de rébellion contre l’ordre établi. Notamment contre les banques qui s’en sortent à chaque crise, alors que la population souffre des mesures d’austérité. Cette rébellion est d’ailleurs représentée par la chanson «Bella ciao», chant traditionnel des militants. «La casa de papel» est, au final, une habile façon de parler des problèmes qui ont touché et touche toujours l’Espagne à la suite de la crise économique de 2018. Si on ajoute à ça, des acteurs qui donnent vie à leur personnage et une esthétique bien catchy avec ces combinaisons rouges et ces masques de Dali, on a une série avec un beau potentiel pour marquer les esprits.

minutenews.fr-2018-04-06_19-24-16_267768.jpg

Cependant, cette série est loin d’être un chef-d’œuvre et a un énorme défaut: elle est vraiment tirée par les cheveux. La façon dont le Professeur s’en sort toujours est absurde, malgré toute l’intelligence dont il semble disposer. Les braqueurs, qui ont pourtant suivi des mois de cours de préparation, agissent n’importe comment dès le début du braquage et passent leur temps à se menacer entre eux. De plus, la série se concentre beaucoup sur le personnage de Tokyo, choix que je peine à justifier, tant les autres personnages sont plus intéressants qu’elle. Ultime reproche, je ne vois pas l’intérêt de faire une 3ème saison, car le dernier épisode diffusé est une vraie fin qui ne nécessite pas de suite!

En résumé, une série qui se regarde très bien avec un bol de pop-corn. Mais, il faudra veiller à faire taire votre cerveau pour ne pas hurler à chaque incohérence ou retournement de situation trop beau pour être vrai.

Publicités

6 réflexions sur “« La casa de papel », un casse ibérique et machiavélique

  1. Il est rare que je commente tes articles, car ils parlent souvent d’eux-même 😉
    Ceci dit, je te rejoins entièrement sur cette critique de la série. Que dire de la scène finale de la saison deux, à pleurer de mièvrerie… Néanmoins, personnellement j’ai trouvé la première saison plus pointue que la seconde, qui insistait plus sur le côté improbable et sentimentaliste des personnages que sur le fond de l’histoire, ce que j’ai trouvé dommage. Car cette série a tout de même le mérite de ne pas être américaine (et oui, ça existe encore!), de mettre en avant des problèmes sociétaux et d’introduire une réflexion sur « qui sont les vrais méchants de l’histoire ».

    Je me demande bien sur quoi la saison 3 va se pencher…

  2. C’est exactement ce qu’une de mes copines m’a dit sur cette serie qu’elle vient de terminer ou elle me disait pareil que pour echaffauder un plan pareil certains details etaient trop gros mais que dans l’ensemble c’etait une bonne serie. Etant moi meme tres en retard sur les series, il est probable que je la regarde entre 2018 et 2019 haha!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s