« Nanette », un one-woman-show protestataire!

Si tu penses «que-roh-la-la-on-peut-plus-rien-dire», que les lesbiennes féministes ça ne doit pas avoir d’humour et bien je te conseille de regarder ce qui suit…

Gadsby_Nanette_cover.jpg

2Hannah Gadsby est une humoriste australienne lesbienne, née en Tasmanie où l’homosexualité n’a été décriminalisée qu’en 1997. Un début dans la vie assez complexe dont elle tire un humour ravageur et très fin. Malgré ça, pour Hannah Gadsby, quelque chose cloche! Elle se demande si son humour n’est pas une forme d’autodestruction…

1«Nannette» est le genre de spectacle d’humour que je n’attendais pas. Peut-on faire rire, en luttant contre les clichés, alors que beaucoup d’humoristes actuel-le-s reposent encore leurs spectacles sur des clichés sur le sexe, l’origine ou encore la classe sociale ? Hannah Gadsby prouve que oui!

Le spectacle d’Hannah Gadsby est un petit bijou d’humour fin, de protestation et…d’émotions. L’humoriste y raconte son enfance dans un contexte campagnard et conservateur, la complexité des coming-outs et aussi son malaise par rapport à l’image flamboyante de la communauté LGBT qui ne lui correspond pas du tout; elle qui préfère boire son thé en paix et promener tranquillement ses chiens. Puis, le spectacle prend une tournure très intéressante…

Hannah Gadsby y aborde l’hystérie autour du genre, le malaise que les gens ressentent par rapport à son apparence non-binaire, puis l’hégémonie des hommes blancs hétérosexuels dans la société. Des hommes qui souvent ne supportent pas les remises en cause et pensent avoir la science infuse. Elle utilise d’ailleurs à merveille son expérience de vie et ses connaissances en histoire de l’art (elle est diplômée dans cette matière) pour nourrir ses punchlines. Pour finir l’humoriste surprend encore plus son public en lui imposant une tension palpable. Hannah Gadsby montre que l’autodérision est peut-être un ressort comique efficace, mais que, quand il vient d’une personne marginalisée, cela vire à l’auto-humiliation et à taire toutes les souffrances d’histoires de vie compliquées. Et tout ça avec pour unique but de faire rire (et d’être le Noir rigolo, la lesbienne marrante, la blonde pas rabat-joie, etc.).

En résumé, «Nanette» c’est le spectacle d’humour le plus profond que j’ai jamais vu et vous devez le voir juste pour avoir l’occasion de réfléchir à ce qu’est l’humour et comment on l’utilise!

 

Publicités

6 réflexions sur “« Nanette », un one-woman-show protestataire!

  1. J’ai récemment entendu parler d’elle. Mais ton avis me pousse réellement à aller la voir.
    Elle semble apporter en plus d’eêtre drôle, une vrai réflexion sur le rapport à l’humour et aux constructions sociales.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s