« Libres! Manifeste pour s’affranchir des diktats sexuels » / Ovidie et Diglee

Vous l’avez probablement vu partout, vous l’avez peut-être déjà lu, mais je ne pouvais pas ne pas vous parler de «Libres!»

libres!.png

 

CORNER TAB

Publicité, télévision, clips, blogs, magazines, applications, le sexe n’a jamais été aussi omniprésent dans notre environnement culturel. On en parle de plus en plus, mais en parle-t-on réellement mieux ? Au lieu de nous imposer un énième guide censé faire de nous des amantes parfaites, Ovidie et Diglee nous proposent de nous « foutre la paix » dans ce livre drôle, déculpabilisant et décomplexant.

1

Après «Le vrai sexe de la vraie vie», je continue sur ma lancée de livres sur la sexualité et le body positive. Cette fois, c’est le très vu et très lu «Libres!», écrit par Ovidie et illustré par Diglee. Je ne vous le cacherai pas, j’ai adoré!

Ce livre prend la forme d’un essai divisé en chapitres thématiques. Le mot «essai» ne doit pas faire peur, car le langage est absolument accessible, avec une bonne dose d’humour…et sans tabou. Les sujets traités sont, entre autres, le sperme (le chapitre est hilarant!), les règles, la sodomie, la fellation, le nombre de relations sexuelles, l’épilation, on y trouve même un chapitre sur l’islamophobie.

Les chapitres sont tous passionnants et ils nous mettent en face d’une réalité dérangeante: la sexualité des femmes est très contrôlée! Selon la société, pour avoir des relations sexuelles, elles doivent être épilées, ne pas avoir leurs règles, être minces (uniquement là où il faut), jeunes, disposées à tout, tout le temps. Mais, seules quelques femmes ressemblent à ça…pourtant la planète continue de copuler.

En plus d’être décomplexant et amusant, «Libres!» est quelques fois également touchant, notamment quand Ovidie livre son vécu concernant son rapport à son corps. C’est également le cas pour les planches de Diglee qui sont à la fois drôles et émouvantes. On pourrait presque considérer «Libres!» comme une étape ultérieure à «Le vrai sexe de la vraie vie», car il ajoute au côté décomplexant une remise en cause plus profonde de la société et pousse les lectrices et les lecteurs à remettre en cause des choses qui semblaient acquises.

En bref, un super livre! Et même si «Libres!» semble s’adresser principalement aux femmes, je recommande vivement sa lecture si vous êtes un homme, parce qu’il n’y a pas de raisons pour que les femmes travaillent seules à changer la société!

Ovidie et Diglee, «Libres! Manifeste pour s’affranchir des diktats sexuels», Éditions Delcourt, 2017, 96 p.

 

 

Publicités

2 réflexions sur “« Libres! Manifeste pour s’affranchir des diktats sexuels » / Ovidie et Diglee

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s