La Fortune des Rougon / Émile Zola

A la découverte du roman fondateur des Rougon-Macquart!

lafortunedesrougon.png

2

1851. Plassans, dans le Sud-Est de la France. Adélaïde Fouque, une femme à la santé mentale fragile épouse Rougon, un jardinier, puis après sa mort, elle vit en concubinage avec Macquart, un contrebandier. De ces unions naissent trois enfants: Pierre Rougon, Ursule et Antoine Macquart. Rougon s’illustrera par son appétit sans bornes pour l’argent, le pouvoir et la reconnaissance; Ursule par sa fragilité et Antoine par sa paresse, son alcoolisme et sa rouerie. La destinée des membres de cette famille va être ébranlée et refondue par un coup d’État, élevant les plus habiles, écrasant parfois les innocents.

1

Si vous suivez le blog depuis longtemps, vous savez que j’adore Emile Zola et que l’un de mes buts de lectrice est de lire l’intégralité des Rougon-Macquart (d’ici un an, dix ans, avant d’être sénile, peu importe…). Après avoir lu cinq des romans de la saga dans le désordre, j’ai décidé de remettre de la discipline dans ma lecture en les lisant dans l’ordre. Ce qui m’a amené à découvrir «La Fortune des Rougon» qui est le roman fondateur des Rougon-Macquart, celui qui met en place les trois branches familiales qui seront suivies durant 20 romans.

Dans ce premier épisode, Zola met en parallèle deux histoires: celle de Pierre Rougon, un petit commerçant qui rêve de fortune et de pouvoir et celle de deux adolescents naïfs et amoureux, Miette et Silvère, qui éprouvent leurs premiers émois. Deux histoires reliées par un même événement: le coup d’État du 2 décembre 1851. Cet événement va particulièrement secouer le Sud-Est de la France où des révoltes populaires vont se soulever. Cette instabilité va profiter aux uns et détruire les autres.

Vous savez que Zola n’est pas un tendre et qu’il n’hésite pas à montrer l’humain sous son jour le plus mauvais. Ici, il va opposer le complot, la sournoiserie, face à l’amour pur; les conspirations de salon, face aux promenades au clair de lune. Les deux points de vue sont rédigées de manière très différente. Pour Miette et Silvère, une écriture poétique, métaphorique, parfois fantasmagorique. Pour Rougon et ses compères d’intrigue, une dissection des caractères impitoyables.

Malgré la qualité indiscutable de l’oeuvre, j’ai moins apprécié ma lecture que d’habitude. «La Fortune des Rougon» a un petit côté «mode d’emploi». Effectivement, l’auteur arrive à caser quatre générations de Rougon-Macquart dans un seul roman. Forcément, les personnages sont très nombreux et Zola en survole énormément. On sent le souci de l’auteur de mettre solidement en place les bases de sa saga, d’expliquer son point de vue naturaliste. Mais devant cette foultitude, le scénario du roman en prend un peu un coup et il semble moins élaboré que dans les autres romans de Zola.

En résumé, pas mon Zola préféré, mais indispensable pour tout adepte des Rougon-Macquart. 

Émile Zola, «La Fortune des Rougon», 1871, disponible dans toutes les éditions possibles et imaginables. Disponible gratuitement en e-book. 

 

Publicités

7 réflexions sur “La Fortune des Rougon / Émile Zola

  1. J’aime beaucoup votre blog. Un plaisir de venir flâner sur vos pages. une belle découverte, un enchantement. blog très intéressant et bien construit. Vous pouvez visiter mon univers. Au plaisir

  2. Je viens de lire La curée, après avoir délaissé Zola pendant .. pff… deux décennies ! Et c’était un régla que de le retrouver ! J’attendrai moins longtemps pour nos prochaines retrouvailles !

  3. Hello, ton blog est fabuleux. Des petites pépites….
    Pour ma part, concernant Zola et sa saga, un conseil, ne pas les lire dans l’ordre habituel, mais plutot par ordre de date chronologique. Par exemple, après la Fortune des Rougon, vient l’Assommoir, puis la Curée. Et en lisant comme cela, on « suit » mieux les personnages. Je laisse le lien:
    http://blog.feedbooks.com/fr/2014/06/24/chronologie-des-principaux-faits-marquants-des-rougon-macquart/

    1. Merci, c’est très gentil! Elle est super cette chronologie. C’est vrai que jusqu’à maintenant j’ai lu dans le désordre, mais je vais rectifier ça!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s