« Notre-Dame des égarées » / Alexandre Voisard

Attention! Petit livre terriblement triste et poétique! Vous êtes prévenu-e-s…

notredamedesegares.png

2

Colmar, fin du 19ème siècle. Hélène, jeune femme du Sud de la France, et Karel, violoniste d’origine tchèque, se rencontrent et tombent amoureux. Ils donnent naissance à une petite fille qui complète leur bonheur. Malheureusement, la petite tombe malade et décède. Sa mère sombre peu à peu dans la folie et disparaît. Karel, désespéré, se lance alors sur les routes pour rejoindre le Rhône dans l’espoir de retrouver Hélène.

1

Je ne me doutais pas en prenant ce livre que je découvrirai une partie importante du patrimoine suisse francophone. Effectivement, Alexandre Voisard est un écrivain du Jura suisse qui a participé à la politique de sa région et un homme engagé dans la diffusion et la valorisation de la littérature suisse. Mais il est surtout poète et cela ressort magnifiquement de «Notre-Dame des égarées», un petit roman qui navigue entre le conte et la poésie en prose.

«Notre-Dame des égarées», c’est l’histoire de l’errance d’un homme qui perd ses espoirs et sa musique, de la France à la Suisse, de l’Alsace à l’Ajoie, de la ville de Colmar au tout petit village d’Ocourt. Il n’est pas facile de parler de ce roman qui est tout en émotions.

«Au-delà des rêves et des amusettes, l’eau suit le cours qu’elle s’invente à la rencontre des rivières et des fleuves qui de hasards en confluences s’épousent en impérieuses noces. La moindre source, le ru le plus humble de votre colline y sont promis. Le rêve emporte aux mers votre petit bateau de papier voué dès l’origine à ce rendez-vous du bout du monde.»

Ce conte, extrêmement triste, même si ponctué par quelques belles rencontres, raconte le destin des hommes, parfois monotone comme une calme rivière, parfois déroutant, bouleversant comme un torrent de montagne. Mais qui, pour tous, se termine dans l’infini de l’océan. Mais Alexandre Voisard arrive à mettre ce récit philosophique et spirituel en lien avec un destin humain: une belle histoire d’amour et le drame du décès d’un enfant.

En résumé, 200 pages d’émotions et de poésie!

Alexandre Voisard, «Notre-Dame des égarées», chez Editions Zoë, 2017, 192 pages. 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s