La trilogie « Le Siècle » / Ken Follett

Plongée dans 3353 pages qui racontent un siècle d’histoire, une leçon tout ce qu’il y a de plus agréable!

2

Les Wiliams, les Von Ulrich, les Dewar, les Pechkov. Des familles galloises, allemandes, américaines et russes qui, au cours d’un siècle entier d’histoire, vont se croiser, se lier, se marier, se détester ou même s’entre-tuer. Mineurs, femmes de chambre, sénateurs et sénatrices, rockstars, journalistes, les générations de ces familles exerceront tous les métiers et surtout, vivront tous les moments les plus marquants de l’histoire du 20ème siècle, des plus innommables aux plus exaltants.

1

Cela fait un sacré bout de temps que je n’ai pas publié de chroniques de livres. Et pour cause, j’étais plongée dans cette monumentale trilogie que j’ai mis un mois et demi à lire et il n’était pas question pour moi de traiter séparément des tomes. Mais ce temps fut un temps bien investi! Si vous êtes du genre allergique aux cours d’histoire, mais tout de même curieux des événements qui ont forgé le 20ème siècle, la trilogie «Le Siècle» de Ken Follett est faite pour vous! En effet, cette dernière raconte la grande histoire, mais à hauteur d’hommes et de femmes comme vous et moi, des personnages attachants, qui sont emportés dans le tourbillon des guerres et des révolutions qui ont secoué l’Europe et les États-Unis entre 1900 et 2009.

Il est vrai que parfois l’histoire ne semble être qu’une succession de dates, de noms, d’événements connus de tous, mais dont on peine parfois à éprouver la réelle sensation, les conséquences sur le quotidien. Avec cette trilogie, on a l’impression de pouvoir  effleurer du doigt l’histoire. Dans «La chute des géants», on comprend la rage de ces milliers de soldats envoyés dans les tranchées pour une guerre déclenchée par l’ego et l’incapacité de nobliaux européens. Dans «L’hiver du monde», en plus des horreurs du 3ème Reich, on vit le calvaire des femmes allemandes lorsque les alliés envahissent le pays. Dans «Aux portes de l’éternité» on est encore ému de la population est-allemande qui, après le fascisme, vit une deuxième dictature. On y comprend mieux également des éléments d’histoire moins étudiés en Europe, comme le combat des Afro-américain pour les droits civiques.

L’auteur Ken Follett a fait un travail de recherche impressionnant pour élaborer sa trilogie puisque vous pourrez vous renseigner sur beaucoup de détails et constater qu’ils sont exacts, même quand ils sont surprenants. Conjugué au talent de l’auteur pour le story-telling et à son sens du détail, on a, comme résultat, 3353 pages difficiles à lâcher.

L’oeuvre n’est cependant pas exempte de défauts. Le style de Ken Follett, bien que limpide et précis, est très commun. Autre problématique, la psychologie des personnages est plutôt faiblarde, particulièrement dans le dernier tome de la saga. Mais cela est évidemment lié à la multiplication des personnages au fil du temps. Cela a pour conséquence que l’on s’attache nettement moins aux personnages d’après-guerre, même si on vit tout de même de grands moments d’émotions avec eux, notamment quand le mur de Berlin tombe enfin.

En résumé, si vous avez envie de vous rafraîchir la mémoire, d’apprendre de nouvelles choses grâce à une lecture qui saura vous happer, cette trilogie est faite pour vous!

Ken Follett, «La Chute des géants» (Fall of the Giants) / «L’Hiver du monde» (Winter of the World) / «Aux portes de l’éternité» (Edge of Eternety), chez Robert Laffont et Le Livre de Poche. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

5 réflexions sur “La trilogie « Le Siècle » / Ken Follett

  1. Bravo à toi pour cette lecture massive 😉 Je suis très intéressée par cette trilogie, mais ce qui me bloque pour l’instant, ce sont ces 3’000 pages, car il me faudra plusieurs mois pour en venir à bout.

    1. Si ça peut te rassurer, ça se lit globalement assez vite, car le style est très simple. Mais c’est vrai que 3000 pages qui se lisent vite, ça reste quand même 3000 pages! 🙂

    1. Non, je n’ai jamais lu l’autre saga. J’ai lu Le Siècle parce qu’une collègue les avait et mes les a prêtés. Mais l’autre trilogie a l’air très intéressante aussi, mais là je vais faire une pause avec les sagas en forme de briques…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s