« Jersey Boys », le film musical un peu trop propret de Clint Eastwood

Un flm musical réalisé par Clint Eastwood, ça interpelle, non ?

147796.jpg

2

Belleville, New Jersey, 1951. Frankie Castelluccio, un jeune homme qui possède une exceptionnelle voix de fausset, rejoint un groupe de musique composé de jeunes italo-américains comme lui. La formation est également rejointe par un compositeur talentueux, Bob Gaudio. Après des années de galère, le groupe finit par percer et rencontre un beau succès. Malheureusement, le groupe est rattrapé par le passé d’arnaqueur et les relations mafieuses de Tommy, le membre fondateur du groupe.

1

«Jersey Boys» est probablement l’un des films récents de Clint Eastwood le moins connu. L’explication est peut-être à chercher dans son matériel de base: une comédie musicale qui raconte l’histoire des Four Seasons, un groupe de musique des années 1950 dont le nom est peu connu en Europe (même si l’on connait tous les mélodies de leurs tubes, en fait!). Mais je n’ai pas pu m’empêcher d’être curieuse devant ce film musical réalisé par un Clint Eastwood, plus habitué aux grands drames. Le résultat, malheureusement pas fameux…

0b0e3b36cff6208d9b1a9fde7d453647.jpg

On peut saluer le choix du réalisateur qui a pris le risque pour son film de garder les acteurs de la comédie musicale originale, alors qu’ils sont de parfaits inconnus. Le seul nom célèbre du casting: Christopher Walken, qui interprète un vieux mafieux à l’oreille musicale.

Le film se laisse voir, les acteurs sont dans leur rôle, les moments musicaux sont chouettes (surtout la scène finale) et la voix étrange de Frankie Castelluccio, alias Frankie Valli, est fascinante. Clint Eastwood a également ajouté à son film une narration des personnages qui brise le quatrième mur, puisqu’ils s’adressent parfois à la caméra.

jersey-boys-2-hp.gif

Cependant, le film est très lisse. Il est vrai que les histoires narrant les succès et déboires de groupes musicaux, on en a vu des tonnes. Mais, à cela s’ajoute une réalisation ultra-classique, un scénario prévisible et des personnages peu attachants qui semblent ne pas évoluer au fil du temps. On peut aussi noter le traitement très condescendant des personnages féminins, puisque les femmes du film sont uniquement vues comme des emmerdeuses ou des potiches. Le seul protagoniste féminin un peu élaboré n’apparaît que quelques minutes à l’écran.

Le test Bechdel:

Comme vous l’imaginez, le film ne passe pas le test Bechdel.

En résumé, un film musical austère qui manque de folie. Mais qui a cependant l’avantage de vous rappeler qui sont les auteurs de mélodies que vous avez souvent fredonnées. 

 

Publicités

5 réflexions sur “« Jersey Boys », le film musical un peu trop propret de Clint Eastwood

  1. Ah ben tiens, je l’ai vu et je l’ai trouvé plutôt sympa sans plus, mais je n’avais pas du tout réalisé qu’il était de Eastwood ! Je me serais jamais douté 😐

  2. Comme toi j’ai été déçue .. un film gentillet, la musique des années 60 agréable pour qui aime ce style (ce qui est mon cas) mais il ne m’en reste rien de plus ;-//

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s