Papillon de Nuit / R. J. Ellory

Découverte de R. J. Ellory et d’un roman noir qui nous plonge l’Amérique des années 1960.

papillondenuit.png

2

1982, Daniel Ford est dans le couloir de la mort. Il a été condamné pour avoir tué son meilleur ami, Nathan Verney. Quelques semaines avant son exécution, un prêtre vient recueillir ses dernières confessions. Le condamné raconte alors sa vie de l’enfance à l’âge adulte, dans une petite ville de Caroline du Sud où un gamin blanc, Daniel, et un gamin noir, Nathan, sont devenus inséparables. Bien vite, on comprend que l’histoire de Daniel est bien plus complexe que ne le laisse entendre le verdict de sa condamnation.

 1

Pur fruit du hasard, cette lecture a été surprenante et agréable. Effectivement, ce roman noir sait se démarquer. Tout d’abord, avec un ancrage historique profond dans une époque: les années 1960 aux États-Unis. Un moment agité de l’histoire américaine avec le mouvement des droits civiques, le premier homme sur la Lune, la guerre du Vietnam, la Guerre froide, l’assassinat de Kennedy, etc. Mais, plus que d’utiliser ces événements historiques comme toile de fond, R. J. Ellory essaye d’insuffler l’esprit de l’époque à son roman. Car ces années-là sont celles de tous les extrêmes avec le mouvement hippie, mais également avec les exactions violentes de groupes comme le Klu Klux Klan à l’encontre des Afro-américains. On trouve aussi, durant cette période, une ambiance complotiste où tout le monde se méfie de son voisin, propagée notamment par des rumeurs et des polémiques concernant la mort du Président Kennedy.

La deuxième chose qui rend ce roman particulier, c’est la psychologie des personnages. On comprend rapidement que Daniel Ford n’a pas vraiment le profil d’un sociopathe et sa condamnation à mort apparaît comme totalement improbable. Mais, l’auteur nous met face à un personnage qui ne lutte pas, qui se laisse couler en attendant son dernier jour. Cette attitude, qui parait d’abord incompréhensible, prend tout son sens au fil du roman qui nous plonge dans la psyché de notre antihéros.

Troisièmement, Ellory a un style assez remarquable pour un auteur de policier. C’est assez rare pour être noté.

Malgré le plaisir que j’ai eu à lire «Papillon de Nuit», un élément m’a dérangé: les scènes qui se déroulent à l’intérieur du couloir de la mort avec son équipe de gardiens qui contient forcément un gardien haineux et dérangé. A chaque fois, je n’ai pas pu m’empêcher de penser au film «La Ligne Verte» me donnant une impression récurrente de déjà-vu. Mais ces scènes ne sont pas le cœur du roman.

En résumé, un roman policier qui mêle suspense et analyse d’une époque! Très agréable!

R. J. Ellory, «Papillon de Nuit» (titre original: Candlemoth), chez Sonatine et Le Livre de Poche, 2015.

Publicités

4 réflexions sur “Papillon de Nuit / R. J. Ellory

  1. Je n’ai pas encore eu l’occasion de lire celui-ci mais je me réjouis de l’emprunter à la biblio.
    mon préféré est : mauvaise étoile avec des personnages super attachants et peu dans le même style que celui-ci.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s