Journal d’un vampire en pyjama / Mathias Malzieu

Un coup de coeur classique, attendu, mais comment résister à cette confession si intime, si prenante?

journaldunvampirenepyjama.png

2

2013, Mathias Malzieu, le leader du groupe Dyonisos, est heureux. «Jack et la Mécanique du coeur», le film qu’il a mis des années à concevoir va enfin sortir, tout comme l’album qui accompagne. Mais il se sent de plus en plus mal, de plus en plus faible physiquement. Il se décide à aller à l’hôpital. Et là, le ciel va lui tomber sur la tête. Il est gravement malade, sa vie ne tient plus qu’à un fil.

1

«Je viens de traverser l’enfer en stop. Le véritable enfer. Pas celui avec du feu et des types à cornes qui écoutent du heavy métal, non, celui où tu ne sais plus si ta vie va continuer».

Que ce roman est éprouvant, mais qu’est-ce qu’il est beau! L’année de sa sortie, on a pu voir figurer le roman de Mathias Malzieu parmi les livres les plus aimés, les plus recommandés et c’est à raison. Effectivement, ce roman autobiographique réussit un tour de force impressionnant: allier un récit totalement réaliste et précis avec des éléments poético-fantaisistes propres à l’univers habituel de l’écrivain.

Atteint d’une aplasie médullaire, une maladie de la moelle osseuse qui affecte la fabrication du sang, des globules blancs et des plaquettes, Mathias Malzieu raconte son parcours médical jour par jour: la découverte abasourdissante de la maladie, le vertige de la mort qui soudainement semble si proche, mais aussi les examens traumatisants, l’isolement dû à son absence de défense immunitaire, les traitements censés vous guérir (mais en fait, non) et la quête désespérée d’un donneur de moelle osseuse.

Mais l’auteur ajoute à ce roman «chemin de croix» les éléments qui font le charme de sa plume, avec notamment l’apparition d’une certaine Dame Oclès, femme fatale munie d’une tranchante et menaçante épée qui le suit jour et nuit…«Journal d’un vampire en pyjama», malgré son titre sympathique, est une œuvre difficile à lire (particulièrement, si comme moi, vous êtes des phobiques de l’univers médical), car l’auteur parvient à offrir au lecteur un niveau d’empathie très élevé. A tel point que l’on a l’impression de tenir la main de Mathias Malzieu sur son lit d’hôpital.

Mais ce roman n’est pas que le récit d’une épreuve terrible, c’est aussi un rappel de la chance d’être en vie et en bonne santé. Même si c’est un cliché, on oublie rapidement, quand sa vie n’est pas en jeu, tous les petits bonheurs simples qui constituent notre quotidien: faire du skateboard sans risquer, en cas de chute, une hémorragie massive, dormir collé-e à celui/celle que l’on aime et pas seul dans une bulle stérile ou encore ne pas avoir peur du moindre microbe qui risque de vous tuer. Le roman est également un très bel hommage au personnel soignant, surtout aux « nymphirmières », et au don d’organes ou de cellules qui permet de sauver des vies.

En résumé, difficile de passer à côté de ce magnifique roman, qui malgré sa dureté, permet de remettre quelques pendules à l’heure pour les chanceux bien-portants.

Mathias Malzieu, «Journal d’un vampire en pyjama», chez Albin Michel et Le Livre de Poche, 2016.

Publicités

4 réflexions sur “Journal d’un vampire en pyjama / Mathias Malzieu

  1. J’ai adoré ce roman. Je l’ai lu en deux fois. Il est poignant. Je pense qu’il fait parti pour moi des livres thérapies parce qu’il décrit tellement bien ce qu’il a vécu : la maladie mais aussi l’enfermement tout en essayant de rester positif, et créatif.

    1. Moi j’ai dû faire quelques pauses dans ma lecture, car je suis totalement phobique du médical, alors certaines scènes étaient un peu traumatisante pour moi! Mais c’est vraiment un récit magnifique!

  2. Très contente qu’il t’ait plu autant, c’est vraiment un des livres qui m’ont marquée profondément cette année. J’ai été obligée de le lire d’une traite, parce qu’il était hors de question de reposer le livre avant d’être sûre que tout allait bien 😉 Il est renversant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s