« Le Grand Méchant Renard » en B.D. et en film

Découverte d’une fable tendre et drôle sur un renard un peu empoté, en version papier et en version animée.

legrandméchantrenard.png

2

A la campagne, un renard un peu maladroit tente de jouer son rôle de prédateur. Malheureusement, à chaque fois qu’il essaye de croquer une poule, il se fait refaire le portrait sous le regard amusé du chien, du lapin et du cochon de la ferme. Son coach en férocité, alias le loup, lui suggère alors un plan diabolique: voler des œufs, les couver et ensuite manger les poussins. Mais, tout ne va pas se passer comme prévu!

1

Le livre:

712LcWywE3L.jpg

Cette B.D., c’est un coup de cœur immédiat pour le dessin de Benjamin Renner! Léger, imprécis, dynamique, avec de magnifiques couleurs à aquarelle, c’est un régal pour les yeux. Ajoutons à cela, une histoire qui plaira aux petits -grâce à la douceur des dessins et au potentiel comique des personnages- et aux grands -grâce au message magnifique empreint de tolérance qui est délivré-. Effectivement, «Le Grand Méchant Renard» c’est l’histoire d’un loser, d’un marginal, d’un renard qui n’arrive pas à faire comme les autres. Mais, qui, grâce à son entêtement, réussira à trouver sa voie, une façon d’être heureux, tout en respectant les besoins des autres! On trouve également dans la B.D. une réflexion sur la paternité et sur l’empowerment (avec des poules qui décident de prendre leur destin en main et de ne plus être à la merci des renards et des loups). Un petit bijou!

Le film:

312377.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx.jpgL’adaptation de la B.D. de Benjamin Renner est réalisée par lui-même et par Patrick Imbert. Le film d’animation est un assemblage de trois contes: «Un bébé à livrer», «Le Grand Méchant Renard» et «Le Noël parfait». La transition s’effectue avec une scène de théâtre, puisque chaque segment est une scénette que les animaux nous interprètent. On retrouve le magnifique trait de Benjamin Renner dans une version légèrement plus précise. A l’heure actuelle, où tous les dessins animés grand public sont en images de synthèse, cela fait un bien fou de voir un tel projet. De plus, ce film d’animation a l’avantage d’être accessible dès 5 ans, tout en étant intelligent et très agréable à regarder pour un public adulte. Le seul reproche que l’on pourrait faire, c’est que le film est légèrement moins caustique que la B.D. et que le conte de Noël est un peu moins abouti que les deux autres.

En résumé, la B.D. et son adaptation sont à recommander sans réserve. C’est beau, tendre et intelligent! Pour émerveiller et faire rire, les petits comme les grands. 

Benjamin Renner, «Le Grand Méchant Renard», chez les éditions Delcourt, collection Shampooing, 2015.

 

 

Publicités

3 réflexions sur “« Le Grand Méchant Renard » en B.D. et en film

    1. Je pense que le film est à la hauteur de la B.D., même s’il n’apporte pas énormément de choses en plus. C’est plutôt deux moyens différents de profiter de l’oeuvre!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s