Via Appia, voyage sur la plus ancienne route d’Italie / Jacques de Saint Victor

Prêtes et prêts à voyager depuis votre canapé? Alors embarquons-nous dans une vieille Fiat sur la plus ancienne route d’Italie!

via appia.png

2

Jacques de Saint Victor a un rêve: parcourir la Via Appia à pied de Rome à Brindisi en suivant son parcours originel. Le problème? Il n’est pas vraiment entraîné et à peine sorti de Rome, il se rend compte qu’il n’y arrivera pas. Peu importe, il fera son voyage à bord d’une Fiat pour raconter ce qu’il voit, mais surtout raconter l’Italie d’hier et d’aujourd’hui.

1

Autant vous prévenir tout de suite, ce livre fera probablement partie de mes coups de cœur de l’année 2017 et j’espère que vous serez nombreux à avoir envie de le lire après la lecture de ce billet ou alors de filer illico presto au Sud de l’Italie.

Loin du récit de voyage classique, où l’auteur se contente de raconter ses rencontres et la beauté des paysages, Jacques de Saint Victor utilise ses connaissances en histoire des idées politiques et en criminalité mafieuse pour nourrir son récit. Avec pour résultat, un roman de voyage érudit, mais accessible, qui éclaire sur le beau, mais contrasté pays, qu’est l’Italie.

L’Italie, c’est le berceau de l’Empire romain, le pays de la ville éternelle, la cuisine, la Méditerranée, la dolce vita. Mais c’est aussi malheureusement un système politique très instable, une corruption galopante, un sexisme très ancré, la mafia et des paysages parfois pollués ou massacrés. Et Jacques de Saint Victor, expert français de l’Italie, dont il semble être un grand amoureux, sait transmettre cette complexité avec brio.

Moi, je n’ai pas eu tout de suite un coup de cœur pour le Salente, Ici, la terre est plate, poussiéreuse, rocailleuse, l’architecture bizarre; les villes de haute Antiquité, où domine une pierre d’un ocre majestueux, s’oublient derrière d’affreuses constructions de béton, parfois trop colorées, vilaines petites huttes modernes qui masquent les splendeurs du passé, comme pour mieux les protéger. Dans chaque petite cité, il faut partir à la recherche des vieux palais qui se cachent en centre-ville.

Des anecdotes, de la grande, de la petite histoire, de Rome à Brindisi, l’auteur vous apprendra un grand nombre de faits marquants et parfois surprenants s’étalant de l’Empire romain à nos jours en passant par la Deuxième Guerre mondiale.

En résumé, un livre qui permet de voyager tout en se questionnant. Un roman de voyage comme on aimerait en lire plus souvent.

Jacques de Saint Victor, «Via Appia, voyage sur la plus ancienne route d’Italie», chez Editions des Équateurs, 2016.

 

Publicités

2 réflexions sur “Via Appia, voyage sur la plus ancienne route d’Italie / Jacques de Saint Victor

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s