« Les âmes noires », la mafia calabraise en héritage

Découverte d’un film qui montre la mafia sous une lumière crue et sans concession,

103140.jpg

2

Luigi, Rocco et Luciano sont trois frères calabrais originaires d’un petit village partiellement à l’abandon, sur les pentes de l’Aspromonte. Luigi est un trafiquant de drogue international, Rocco vit tranquillement à Milan avec femme et enfants et Luciano, resté au village, s’occupe de ses chèvres. Rocco et Luciano n’apprécient pas la tradition mafieuse de leur famille, mais ils bénéficient tous deux de l’argent gagné par leur frère. Malheureusement, Leo, le fils de Luciano, va s’attirer la vendetta du clan rival.

1

«Les âmes noires» de Francesco Munzi n’est pas un film de mafieux classique. Vous pouvez oublier «Scarface» ou «Le Parrain». On est plus proche d’un «Gomorra», sauf qu’ici ce n’est pas le béton des banlieues napolitaines qui domine, mais l’âpreté du paysage calabrais. D’ailleurs, le film prend parfois un côté impressionniste avec ses longs plans sur des collines embrumées ou sur les ruines du village d’Africo. A la différence de «Gomorra», «Les âmes noires» est un film peu violent qui s’intéresse principalement aux humains, aux relations familiales et claniques.

Anime-nere-Fabrizio-Ferracane

La mafia calabraise (la ‘Ndrangheta) est ici dépeinte de manière froide et neutre. Elle est pourvoyeuse de malheur, de vendetta incessante, mais elle est aussi souvent la seule option pour des jeunes hommes peu éduqués et vivant dans des zones économiquement mortes. Surtout, elle est la plupart du temps un héritage familial que l’on n’a pas le choix d’accepter ou non.

ANIME_NERE_Africo_foto_Francesca_Casciarri

Le film étant tourné majoritairement en dialecte calabrais et montrant toutes les traditions de ces hommes et femmes des montagnes, il en ressort une réelle authenticité (d’ailleurs, certains acteurs ne sont pas des professionnels, mais d’authentiques calabrais). De plus, le trio d’acteurs (Peppino MazzottaMarco Leonardi et Fabrizio Ferracane) qui interprète les trois frères est excellent.

anime-nere

Même si j’ai beaucoup apprécié ce film, j’ai trouvé qu’il y avait tout de même un problème de rythme. Le film a un peu de la peine à se lancer au début et l’enchaînement des événements est assez attendu, à l’exception de la fin qui est surprenante et bienvenue.

Le test Bechdel:

A l’image du milieu mafieux ultra-machiste, le film ne passe pas le test.

En résumé, un film authentique sur la mafia, malgré une légère «mollesse». 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s