« Gilmore Girls: A Year in the Life », vraie suite ou « fan service »?

L’annonce du retour des Gilmore Girls a réjoui la grande communauté de fans de cette série. Mais les quatre nouveaux téléfilms de ce revival sont-ils à la hauteur de la série originale?

gilmore_girls.jpg

2

Une dizaine d’années ont passé depuis les débuts de Rory comme journaliste. Elle a désormais 32 ans et, malgré des articles brillants, elle peine à stabiliser sa carrière, comme sa vie sentimentale. De son côté, Lorelai, 48 ans, vit avec Luke, mais le couple rencontre quelques difficultés.

1

Comme vous le savez, si vous êtes un lecteur régulier, j’ai découvert la série «Gilmore Girls» sur le tard, ainsi j’ai dû attendre de finir les 7 saisons avant de me lancer dans la suite tant attendue.

Même s’ils n’ont pas eu le temps de me manquer, c’est un plaisir de revoir les personnages colorés de Stars Hollow. Le plus grand plaisir pour moi: Michel, le cynique réceptionniste, qui gratifie toujours le spectateur de quelques jolies réparties et la grande place qui est laissée au personnage d’Emily Gilmore, la grand-mère, un personnage complexe, à la fois aimable et insupportable, qui a opéré une très belle évolution tout au long de la série. D’ailleurs, la relation la plus intéressante de ce revival n’est pas celle de Rory avec sa mère, mais bien celle de Lorelaï et Emily, qui va probablement vous tirer quelques larmes durant le dernier épisode (qui est clairement le meilleur des quatre).

gilmore-girls-une-nouvelle-annee-un-hiver-cosy-critique-2.jpg

Mais au-delà de ce plaisir, il faut avouer qu’en terme d’apport cette 8ème saison n’est tout de même pas à la hauteur de la série. Le format d’1h40 est peu convaincant et donne l’impression que les auteurs ont écrit des épisodes de 45 minutes qu’ils ont essayé de combler avec des scènes à rallonge. C’est particulièrement vrai pour le 3ème épisode et sa comédie musicale. De manière générale, les intrigues de cette saison tiennent sur un timbre-poste et sont principalement élaborées pour faire apparaître les personnages. C’est d’autant plus rageant que le seul vrai événement de cette ultime saison se passe dans les dernières secondes du dernier épisode et là, clap de fin!

20491.jpg

Malgré tout, les fans de la série ne bouderont pas leur plaisir et je vous recommande ce très beau billet qui rappelle que sous ses airs sucrés «Gilmore Girls» est une chronique sociale passionnante.

En résumé, une suite ni essentielle, ni brillante, mais qui se goûte avec plaisir tout de même. 

Publicités

5 réflexions sur “« Gilmore Girls: A Year in the Life », vraie suite ou « fan service »?

  1. J’attends de pouvoir « caser » les episodes dans mon emploi du temps parce que justement, ce format longueur de film, c’est moins evident a caser et aussi parce que je me connais, apres avoir fini un je vais vouloir passer a la suite. On m’a dit recement la meme chose que ce que tu dis mais comme c’est un plaisir de revoir les personnages, juste pour ca, on a envie de la regarder 🙂

  2. J’avais fini la série il y a quelques années, donc j’ai eu une vraie bouffée de nostalgie en retrouvant le générique et l’ambiance de Stars Hollow, du coup ça a coupé tout mon esprit critique 🙂 C’est vrai qu’avec le recul, je trouve cette suite moins soignée et parfois un peu incohérente avec le caractère des personnages de l’époque, mais j’ai éprouvé un tel plaisir à les voir sur le moment que je ne peux pas vraiment les critiquer 🙂 Concernant l’annonce-choc de la fin, j’ai entendu dire qu’ils envisageaient une suite ! A voir ce qu’ils en font 🙂

    1. J’ai effectivement vu pas mal de choses étranges (comme le fiancé que Rory n’arrête pas d’oublier…totalement WTF). Mais c’est vrai que comme j’ai tout vu à la suite, les différences sautent aux yeux et amène un regard plus dur!

  3. J’ai découvert Gilmore Girls suite à la publication de ton premier billet, et comme toi, j’ai regardé cette nouvelle saison sans que les héros m’aient manqué. Ces quatre épisodes m’ont déçue, même s’il est toujours plaisant de retrouver ce monde, les bonnes réparties, et les échanges complexes entre ces trois générations de femmes. Au final, je me rends compte que cette série m’a beaucoup touchée et le côté gnangnan dont elle était préservée explose en confettis dans les derniers épisodes ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s