Ciné-rapido: « Un monde parfait » et « Will Hunting »

cinerapido

Un monde parfait (A Perfect World) / Clint Eastwood / 1993

un_monde_parfaitTexas, 1963. Deux évadés de prison, Butch Haynes et Terry Pugh sont en cavale après avoir enlevé un petit garçon, Phillip, dont la maman est témoin de Jéhovah. Après s’être débarrassé du dangereux Terry, Butch et l’enfant développent une forte relation. Pendant ce temps, un Texas Ranger est à leurs trousses.

La critique:

Ce film est typique des années 1990. Deux individus qui n’ont rien en commun, une situation complexe et des liens forts qui se nouent, c’est un scénario qu’on a vu 1000 fois. Mais, pourquoi pas? Malheureusement, le film m’a laissé froide, malgré une belle scène d’ouverture. Effectivement, la construction des personnages est assez faible. Le personnage de Butch (Kevin Costner) est peu crédible, car, au début du film, il semble être une sorte de «gentil voleur», mais, à la fin, il agit comme un vrai déséquilibré et cela sort un peu de nulle part. Le film contient également pas mal de personnages secondaires qui ne servent à rien. Et Clint, nous refait l’éternel même rôle…Le film ne passe pas le test Bechdel.

Will Hunting (Good Will Hunting) / Gus Van Sant / 1997

will_huntingWill, un jeune homme des quartiers pauvres de Boston, travaille comme concierge au MIT. Un jour, il résout une équation extrêmement complexe sur un tableau. Il est repéré par un éminent professeur qui se rend compte que le jeune homme est un génie autodidacte, malgré un caractère très difficile. Pour lui éviter une peine de prison, liée à sa participation à de nombreuses bagarres, le professeur le prend sous son aile, avec l’aide d’un ami psychologue.

La critique:

C’est un grand classique que je n’avais pas encore vu…à tort! Ce film mérite effectivement son statut. Le casting est incroyable: Matt DamonRobin Williams, Ben AffleckStellan SkarsgårdCasey Affleck. De plus, cette histoire qui aurait pu tomber dans la guimauve et dans le misérabilisme est traité avec beaucoup de subtilité. Les amis banlieusards de Will ne sont pas réduits à des abrutis violents, le professeur et le psychologue qui l’aide ne sont pas des anges et ont leurs propres intérêts. Un classique à voir et à revoir! Le film ne passe pas le test Bechdel.

Publicités

2 réflexions sur “Ciné-rapido: « Un monde parfait » et « Will Hunting »

  1. Je garde un bon souvenir de Un Monde Parfait, pourtant imparfait, je l’ai trouvé assez émouvant (raaaah la fin !).
    J’aimerais revoir Will Hunting. J’en garde un bon souvenir mais pas forcément très clair.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s