« Amanda Knox », un point de vue sur l’affaire Meredith Kercher

Il y a bientôt 10 ans, un meurtre sordide secouait la paisible ville de Pérouse. Avec l’aide d’une des principales accusées, Netflix nous offre un documentaire sur le déferlement médiatique qu’a causé cette affaire.

amanda-knox-netflix-dokumentation1-rcm672x0u2
Le 1er novembre 2007, une étudiante britannique est retrouvée morte dans l’appartement qu’elle occupait en collocation à Pérouse, en Italie. Elle s’appelle Meredith Kercher. Le meurtre est d’une violence inouïe: probable agression sexuelle, 47 plaies, strangulation, égorgement. Rapidement, on soupçonne sa colocataire, Amanda Knox, une étudiante américaine, et son petit ami italien, Raffaele Sollecito. Le couple sera condamné deux fois et acquitté deux fois également.

1
Après «Making a Murderer», Netflix semble s’être engouffré dans la mode du True crime en proposant cette fois un documentaire sur la plus mystérieuse et internationale des affaires criminelles européennes: le meurtre de Meredith Kercher.

Le documentaire de Netflix s’ouvre avec une phrase choc d’Amanda Knox: «Soit je suis une psychopathe déguisée en agneau, soit je suis vous». Ce «vous», c’est Monsieur et Madame Tout-le-monde qui pourrait se retrouver emprisonné dans un tourbillon médiatique et judiciaire. Car, contrairement à ce que l’on pourrait imaginer le documentaire ne se focalise pas sur le «qui l’a fait?», mais sur le traitement médiatique de l’affaire par le truchement du témoignage d’Amanda Knox. Un point de vue passionnant, mais qui a quelques faiblesses.

ht_amanda_knox_mem_160908_12x5_1600

Le traitement médiatique de l’affaire est un exemple flagrant de sexisme et de slut shaming. Amanda Knox est un jeune femme très extravertie et sexuellement libre. Elle est donc aussitôt cataloguée comme une fille de petite vertu, une mangeuse d’hommes, une perverse, une manipulatrice. Le procureur Giuliano Mignini fait la classique opposition de «la pute» et de «la sainte» pour différencier l’accusée et la victime.

Ce procureur est d’ailleurs absolument insupportable. Persuadé d’être un enquêteur de génie, il ne faut cependant que quelques minutes de ce documentaire pour constater que cet homme n’a pas la moindre notion de psychologie et qu’il a clairement pris en grippe Amanda Knox. C’est notamment lui l’instigateur de la théorie du jeu sexuel qui aurait mal tourné en raison de la jalousie d’Amanda Knox envers Meredith Kercher.

Le documentaire permet surtout de montrer à quel point l’enquête a été bâclée: scène du crime insuffisamment protégée, probable contamination des pièces à conviction dans le laboratoire, violations répétées des droits des accusés. Ajoutez à cela des accusés qui changent de version au cours de l’enquête (mensonge ou incohérence liée aux interrogatoires agressifs?) et vous avez un énorme fiasco.

t-amanda-knox-documentary-interview

Cependant, ce documentaire pose quelques problèmes. Tout d’abord, la victime est totalement oubliée. Après le visionnage, on ne sait rien de plus sur Meredith Kercher et moralement c’est particulièrement dérangeant. On n’en sait pas beaucoup plus sur Rudy Guede, le 3ème accusé, qui lui a bien fini en prison. Bien sûr, le documentaire s’intitule «Amanda Knox» et ce n’est pas pour rien. Mais une exposition claire des pièces à conviction et des alibis pour chaque accusé aurait été une manière plus juste de présenter l’affaire.

En résumé, un documentaire très instructif sur le traitement médiatique des affaires criminelles, mais peu éclairant sur les tenants et aboutissants de ladite affaire. 

Disponible sur Netflix

Publicités

2 réflexions sur “« Amanda Knox », un point de vue sur l’affaire Meredith Kercher

  1. C’est drôle, j’ai justement regardé un « Faites entrer l’accusé » hier soir sur France 2, dont le sujet était cette affaire. Je n’en avais jamais entendu parler mais c’est un peu hallucinant de voir à quel point la justice peut être complètement contradictoire d’un procès à un autre (procès, appel, cassation)… Jugés coupables (avec plus de vingt ans de prison chacun), puis acquittés puis re-jugés coupables (avec quasiment trente ans de prison au compteur pour Amanda) puis pouf! Nouvel acquittement.
    Concernant Rudy Guede, il a été condamné à 24 ans de prison, je crois (même s’il n’en fera que 16) et surtout, il a été condamné pour « meurtre en réunion »… Paie ton ironie. Réunion avec qui, on saura jamais mais visiblement, ça n’a pas l’air de heurter grand-monde.

    1. ah je ne savais pas qu’ils avaient fait un « Faites entrer l’accusé » sur cette affaire. Je vais essayer de le regarder. Cette histoire est vraiment hallucinante et au final on est toujours pas sûr de ce qui s’est passé, c’est obsédant!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s