« Fruitvale Station », chronique d’une bavure policière

Voici un film qui date de 2013, mais dont le thème est totalement au cœur de l’actualité américaine.

21046385_20131003113216288

2

Oscar Grant, un jeune afro-américain de 22 ans, habitant dans la banlieue de San Francisco, prend le train avec des amis avec l’intention d’aller passer la nuit du réveillon 2009 en ville. Une bagarre éclate dans le train et la police intervient. Oscar est sorti du train par la police avec d’autres jeunes hommes. Refusant de se soumettre, il est violemment mis à terre…

1

La fin de l’histoire vous la connaîtrez dès les 5 premières minutes du film, car «Fruitvale Station» est le récit d’une bavure policière qui a causé des émeutes aux États-Unis en 2009 et également parce que le film commence par les vraies images de la bavure, filmées par un téléphone portable.

«Fruitvale Station» raconte les dernières 24 heures de la vie d’Oscar Grant, un jeune homme noir, délinquant à la petite semaine, père d’une fillette de 4 ans, qui participe bêtement à une bagarre dans le train et se fait arrêter. Sur le quai, il résiste et un des policiers, confondant son taser avec le pistolet, lui tire dessus alors qu’Oscar est à terre.

fruitvale-station-critique-film-michael-b-jordan-sundance-festival-arp-selection

«Fruitvale Station» est un film à la mise en scène très simple, avec une caméra très mobile et proche des autres protagonistes, à l’instar du regard humain. Il y a quelques fautes de goût, comme un ralenti qui n’a rien à faire là. En bref, c’est agréable, mais banal.

Le propos du film est éminemment politique. Son but est clairement de dénoncer les brutalités policières à l’égard de la communauté afro-américaine aux États-Unis. Mais «Fruitvale Station» atteint-il son but? Plutôt partiellement.

fruitvale-station (1)

Le film réussit à humaniser le personnage, qui malgré son statut de petit délinquant, n’est pas forcément un sale type. La scène de l’interpellation, la rapidité des événements, son ambiance agressive et survoltée sont parfaitement retranscrits, sans tomber dans la sur-dramatisation.

Cependant, le réalisateur Ryan Coogler essaye trop de défendre le jeune homme, de montrer qu’il était un papa attentionné, un dealer par nécessité, un délinquant repentant, etc. Le problème, c’est que la question que l’on doit se poser en sortant du film est: «La bavure serait-elle arrivée avec un jeune homme blanc?» Alors que là, on se dit seulement que la police a commis une bavure sur un chic type; le problème racial devient un problème individuel, affaiblissant le propos au passage. On sent également que le réalisateur s’identifie fortement (trop?) au jeune homme. Effectivement, Ryan Coogler est, comme Oscar, un jeune homme afro-américain de la banlieue de San Francisco.

fruitvale-station

Le test Bechdel:

Le film passe le test Bechdel.

En résumé, un film au thème grave et actuel, mais qui pèche par manque de distance avec le sujet. Par contre, l’émotion est bel et bien là.

Publicités

3 réflexions sur “« Fruitvale Station », chronique d’une bavure policière

  1. Le film est plutôt déséquilibré. Le réalisateur a vraiment voulu mettre en avant le personnage principal (bon père, monsieur tout-le-monde etc.) pour se concentrer uniquement vers la fin sur l’issue tragique du film. C’est dommage parce que le film parait long et que je ne suis pas sûre que ce soit si utile au final (c’est mon avis bien sûr) ça reste tout de même un film marquant ne serait-ce que pour son propos, tristement d’actualité.

    1. J’ai surtout trouvé qu’il desservait son propos, car foncièrement qu’Oscar soit un bon type ou une sale petite frappe, cela n’aurait jamais dû arriver…Donc toute la première partie du film est pas forcément utile…

      1. Oui, du coup le film peut passer pour « un film pleins de bons sentiments » alors qu’à la base ce n’est pas vraiment ce que voulait montrer le réalisateur.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s