Ciné-rapido: « La ligne rouge » et « Un jour sans fin »

cinerapido

La ligne rouge (The Thin Red Line) / Terrence Malik / 1998

La_Ligne_rougeSynopsis: Le film évoque la bataille de Guadalcanal dans le Pacifique en 1942, qui opposa les Américains aux Japonais lors de la Seconde Guerre mondiale.

Si vous êtes un fan du réalisateur Terrence Malik, vous allez probablement adorer ce film puisqu’il est considéré par beaucoup comme son meilleur film et fait partie désormais des classiques contemporains du cinéma. Par contre, si, comme moi, vous adhérez moyennement au travail du réalisateur, vous risquez de trouver «La ligne rouge» un peu longuet. Fidèle à lui-même, le réalisateur livre un film avec de nombreuses séquences contemplatives et une réflexion spirituelle. Ce qui rend «La ligne rouge» notable est sa différenciation par rapport aux films de guerre classiques. Plutôt que d’explorer le conflit, il explore les esprits des soldats. Et bien sûr, il y a une dimension spirituelle très forte avec une représentation de l’enfer (la guerre) et le paradis (la nature). La guerre est vue ici comme une insulte à la beauté de la nature (filmée avec brio). De plus, il est servi par un casting ultra prestigieux: Jim CaviezelSean PennJohn CusackAdrien BrodyJohn TravoltaGeorge ClooneyJared LetoWoody Harrelson, etc. Cependant, comme pour les autres films de Terrence Malik, j’ai trouvé le film très beau, mais ennuyeux (et très long!), notamment en raison des réflexions spirituelles de la voix-off, souvent creuses, selon moi. Comme beaucoup de films de guerre, il ne passe pas le test Bechdel.

Un jour sans fin (Groundhog Day) / Harold Ramis / 1993

un-jour-sans-fin-1373363742-53Synopsis: Phil Connors, présentateur météo cynique, sa productrice Rita et Larry, le cameraman partent pour Punxsutawney pour couvrir les festivités annuelles du Jour de la marmotte. Ennuyé par cette tâche, Phil s’en acquitte en vitesse et espère rapidement rentrer chez lui. Malheureusement, une tempête empêche l’équipe de partir. Le lendemain, il se réveille dans sa chambre et constate qu’il recommence la même journée.

Comédie romantique tellement années 1990, avec forcément sa petite histoire d’amour un peu niaise qui sauve le héros, un vilain cynique. Mais, la première heure du film reste plutôt drôle grâce au monumental Bill Murray qui incarne ce présentateur météo imbuvable et grinçant comme une craie sur un tableau. Parfait pour les gueules de bois d’après nouvel-an (c’est bientôt). Le film ne passe pas le test Bechdel.

Publicités

3 réflexions sur “Ciné-rapido: « La ligne rouge » et « Un jour sans fin »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s