Inferno / Dan Brown

C’est probablement la dernière fois que je lis un Dan Brown parce que ce dernier se moque sérieusement de ses lecteurs…

Inferno

2

Un homme mystérieux et désespéré se suicide depuis une tour à Florence. De son côté, Robert Langdon, célèbre spécialiste en symbologie, se réveille dans un lit d’hôpital. Blessé à la tête, il ne se rappelle pas de ce qui s’est passé durant ces deux derniers jours et surtout comment il s’est retrouvé à Florence. Mais, quand une femme armée d’un revolver tente de le tuer à l’hôpital, il n’a d’autre choix que de fuir avec l’aide de Sienna Brooks, un des médecins de l’hôpital.

1

On a tous nos petits plaisirs coupables: écouter Alan Théo, acheter des pyjamas Snoopy, manger dans un fast-food, etc. Dans mon cas, c’est lire du Dan Brown, écrivain sans style, mais qui arrive, avec son mélange ésothérico-complotisto-historique, à tenir ses lecteurs en haleine. Cependant, après ma lecture d’«Inferno», je suis tentée de parler au passé.

Dans la catégorie «livre qui vous fait lever les yeux au ciel», nous avons ici un gagnant. Bien sûr, en commençant un roman de Dan Brown, on ne s’attend pas à un prix Goncourt, car l’auteur utilise toujours la même formule pour ses romans, mais dans «Inferno», Dan Brown fait vraiment un travail minimaliste.

La formule de Dan Brown, c’est un peu près ça: un héros en veste de tweed plus musclé du cerveau que du biceps, un mystère à résoudre dont souvent dépend le salut de l’humanité (Robert Langdon a le don pour chercher les problèmes…) et un personnage féminin qui est systématiquement attiré par Langdon, malgré une différence d’âge souvent conséquente (en résumé, une bonne grosse couche de fantasme purement masculin), mais dont la relation de ne se concrétise jamais.

Alors, si je connais la formule, pourquoi cette fois ai-je été irritée? Parce que Dan Brown est un écrivain flemmard. Ce roman est foncièrement vide. De nombreux chapitres sont, par exemple, occupés par la description d’une vidéo vue par des protagonistes différents. Le problème, c’est que chaque visionnement supplémentaire n’apporte rien au lecteur, par contre, ça fait des chapitres en plus, non?

De plus, Dan Brown a la sale manie de toujours tout décrire et de verbaliser comme si son lectorat était bête. Parfois jusqu’à la lapalissade, car c’est le genre d’écrivain qui vous parle de sombres ténèbres et de goulet étroit. Ajoutez à cela des énigmes moins travaillées et moins prenantes que dans les autres romans et le fait que Dan Brown passe son temps à répéter que Robert Langdon est claustrophobe et que Sienna est charmante…. On se retrouve avec un roman très faible.

Remarque: le roman sera adapté en film, tout comme les deux premiers livres de la saga «Langdon». Cependant, vu la qualité faiblarde de ces films, je ne donne pas cher de cette adaptation-ci.

En résumé, vous l’aurez compris, je ne recommande pas ce livre, car, même si Dan Brown ne se lit pas pour ses qualités littéraires, «Inferno» est un travail bâclé.

Dan Brown, Inferno (titre original: Inferno), 2013, disponible chez JCLattès et Le Livre de Poche.

Publicités

9 réflexions sur “Inferno / Dan Brown

    1. Da Vinci Code et Anges et Démons m’avait bien accrochés. Ce ne sont pas ces chefs-d’oeuvre, mais j’avais passé un super moment! Par contre, le troisième m’avait pas passionné et voilà le résultat pour le quatrième…

  1. Ca c’est de la critique au vitriol bien étayée ! Après ça, je ne me demande plus pourquoi je n’ai jamais eu envie de lire de Dan Brown – la vie est trop courte pour lire des mauvais bouquins !
    Dans le genre plaisir coupable, moi c’est la Chick Lit 😉

    1. Ben comme c’est un peu ma lecture honteuse, le fait qu’il utilise une formule je le tolérais, mais tant qu’il y avait de la chair autour de cette formule…là, il n’y a vraiment rien…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s