« Dans la maison », Qui est le maître? Qui est l’élève?

Étonnante découverte d’un film de François Ozon qui brouille les pistes entre fabulation, désir et réalité.

Dans-la-maison-affiche

2

Germain Germain (oui, il s’appelle vraiment comme ça) est professeur de français au lycée Gustave Flaubert. Il se désespère en relisant les copies désolantes de ses élèves quand soudain un texte bien écrit, mais au contenu un peu dérangeant, attire son attention. Ce texte c’est celui de Claude Garcia, un élève plutôt discret. Le professeur décide d’aider l’élève à développer son potentiel, mais cette démarche n’est pas dénuée d’égoïsme, car Germain souhaite connaître la suite de l’histoire de Claude.

1

Sincèrement, je ne m’attendais pas à autant apprécier ce film. «Dans la maison», c’est une histoire de fascination entre maître et élève, rien d’original. Mais, dans cette histoire, on ne sait plus bien qui est le maître et qui est l’élève. Claude n’est pas seulement brillant par son écriture. Il est également habile pour cerner la personnalité des gens et pour percer à jour leurs tourments intimes. Couplé à une personnalité un peu tordue et narcissique, cela donne un cocktail détonnant et dangereux. Surtout pour Germain qui n’a pas forcément la carrure pour faire face à ce jeune homme manipulateur.

_1dm3768

De plus, Germain est totalement fasciné par l’histoire que Claude lui raconte. Cette histoire, je ne vais pas trop en révéler, mais je peux simplement dire qu’elle concerne l’histoire de la famille d’un des camarades de Claude. Famille et maison dans laquelle Claude va tout faire pour s’infiltrer.

dans-la-maison

Ce qui est excellent dans ce film, c’est qu’il entretient la confusion entre le récit de Claude et la réalité. Germain n’est pas certain de la véracité de ce que lui raconte Claude et François Ozon alimente ce doute grâce à une mise en scène qui rend difficile l’identification du vrai et du faux. De plus, le film est servi par un excellent casting: Fabrice Luchini, Kristin Scott ThomasEmmanuelle Seigner et le jeune Ernst Umhauer qui interprète le troublant Claude. Ma seul réserve? Une fin pas forcément aboutie et un peu trop gentillette.

Dans-la-maison-04

Le test Bechdel:

Le film ne passe malheureusement pas le test, car il est centré sur les deux personnages principaux masculins.

En résumé, un film à l’ambiance fascinante. Le genre de film français qu’on aimerait voir plus souvent.

Publicités

2 réflexions sur “« Dans la maison », Qui est le maître? Qui est l’élève?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s