Dernière nuit à Twisted River / John Irving

Découverte de l’écrivain John Irving au travers d’un roman qui nous emmène dans les exploitations forestières du New Hampshire, mais pas que!

Twisted River

2

Danny et son père Dominic vivent à Twisted River, un petit village miteux du New Hampshire, existant uniquement en raison de l’exploitation forestière qu’il jouxte. Dominic, le cuisinier de la cantine du village, élève tant bien que mal son fils dans cet environnement inhospitalier, peuplé de solides et rustres bûcherons, tel leur ami Ketchum. Mais, un soir, un accident va obliger Dominic et son fils à fuir. Une fuite qui durera toute une vie.

1

Bon…je n’ai peut-être pas commencé par le bon livre de John Irving. Non pas que le livre soit mauvais, bien au contraire. Il m’a permis de découvrir la plume fort intéressante de cet auteur; une plume ironique et tragi-comique, assortie d’un talent de conteur jamais à court d’anecdotes et de rebondissements.

De plus, l’histoire est foncièrement digne d’intérêt, car elle est une forme de mise en abyme. Effectivement, le jeune Danny va devenir un écrivain célèbre, vivre dans des endroits où Irving a vécu et traiter des thèmes chers à l’écrivain dont il est la création (relation entre des jeunes hommes et des femmes adultes, la lutte, etc.).

Ajoutons à cela, une capacité à retranscrire parfaitement des ambiances et des lieux biens particuliers, tel que le village paumé de Twisted River, et à créer des personnages absolument truculents, tel Ketchum:

«-Deux façons de tuer la douleur, dit Ketchum avec le plus parfait naturel. Plutôt crever que de me retrouver sans arme ou sans aspirine.»

Alors pourquoi suis-je un peu mitigée? Parce c’était long, vraiment très long. Le problème ce ne sont pas les presque 700 pages du roman, car foncièrement j’aime les «pavés». Le souci, c’est que le roman débute en fanfare et se ralenti radicalement ensuite. De plus, on saisit assez rapidement la construction de l’intrigue où chaque moment de répit pour l’écrivain et son père est suivi d’un évènement qui va à nouveau venir tout bouleverser pour remettre le récit en marche. Mon intérêt a commencé à clairement diminuer dès la page 500, voyant que l’histoire continuait sur le même modèle.

En résumé, un roman qui se perd un peu dans ses multiples rebondissements, mais qui reste, grâce à la plume de l’auteur, un roman savoureux.

John Irving, «Dernière nuit à Twisted River» (Titre original: Last Night in Twisted River), chez Seuil et chez Points.

Publicités

7 réflexions sur “Dernière nuit à Twisted River / John Irving

  1. J’ai adoré perso. C’était aussi une découverte.
    Il m’a certes paru vaguement long par moments, mais arrivée à la fin j’ai senti ça comme une vague qui prend le temps de se gonfler avant de nous fracasser bien comme il faut ^^
    Peut être que l’avoir lu bien au calme et par gros bouts a aussi ôté un peu de la sensation de longueur.

    1. Alors, je suis d’accord sur le fait que c’est un roman qu’il faut plutôt lire par gros bouts. D’abord, je l’avais commencé en ayant peu de temps de lecture en continu et c’était difficile de rentrer dans l’histoire, mais dès que j’ai eu plus de temps, c’est aller tout seul.

      Après, comme je l’ai dit, 700 pages, pour moi, c’est un peu long pour une histoire prévisible…

  2. Ah, John Irving… Il faut lire « The World according to Garp », « Hotel New Hampshire », « Until I Find you » (qui se passe dans le monde des tatoueurs, et ce n’est pas un monde qui m’intéresse du tout à la base, mais le livre est magnifique et je l’ai dévoré)… C’est, avec Philip Roth, un de mes auteurs américains préférés. Je n’ai pas lu celui dont tu parles, il faut que je le fasse !

    1. On m’a effectivement souvent conseillé le Monde selon Garp et Hotel New Hampshire! Mais là j’ai laissé le hasard faire les choses! Mais je retenterai sûrement l’expérience, car j’ai beaucoup aimé le style, à défaut d’être emportée par l’histoire…

    1. Je te le conseille vivement, car son style est vraiment agréable! Par contre, choisis peut-être un autre livre que Dernière nuit à Twisted River. Celui qui est en général très recommandé c’est Le Monde selon Garp.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s