« Water », le sari de larmes des veuves indiennes

Partage d’un magnifique film indien de 2005, abordant la condition des femmes en Inde, particulièrement le traitement inhumains des veuves.

waterscreenlw7

2

Inde coloniale, 1938. Chuyia, fillette de 7 ans, perd son mari et est envoyée dans une «maison de veuves», un lieu où les veuves hindoues vivent en pénitentes, coupées de la société et méprisées par la population. L’arrivée de la fillette dans cette triste maison va secouer le quotidien de ces veuves. Chuyia, va également rencontrer Kalyani, une veuve qui, étonnamment, n’a pas la tête rasée comme les autres veuves et qui va séduire involontairement Narayan, un jeune homme idéaliste, disciple de Gandhi.

1

«Water» est un film que j’ai découvert à sa sortie en 2005. Il m’avait émue au plus haut point, m’avait fait pleurer comme une madeleine, avouons-le. Ayant eu l’occasion de le revoir, j’ai absolument voulu le partager avec vous, également parce que ce film est le résultat d’un grand combat pour la liberté d’expression.

A l’époque de sa sortie, «Water» m’avait fait découvrir la condition des femmes indiennes. Il faut dire qu’à ce moment n’avait pas encore surgi toutes ces affaires de viols atroces, dont on a largement entendu parler ces dernières années.

from BBS upload

«Water» raconte le quotidien des veuves hindoues qui ont trois possibilités à la mort de leur mari: brûler avec le corps du décédé, se marier avec le frère de l’époux défunt ou vivre une vie recluse et pénitente. Le film de Deepa Mehta montre le quotidien de celle qui ont «choisi» la 3ème option. Une vie faite de pauvreté, de mendicité, de réclusion, de prières et de sari blanc (les veuves ne peuvent porter que du blanc ou du bleu). Effectivement, une fois veuves, ces femmes ont un statut proche des intouchables. Ce sort est également réservé à des petites filles, car le mariage de fillettes prépubères était assez courant en Inde (la pratique bien qu’interdite aujourd’hui serait encore fréquente dans certaines région).

water-3

Avec ce récit, le film paraît extrêmement sombre et vous aurez compris qu’il n’a rien de bollywoodien. Mais, malgré tout, «Water» est illuminé par la naïveté et la fraîcheur de Chuyia qui se fiche d’être veuve, qui viole allègrement toutes les règles et met le bazar dans cette maison de veuve. Le film est aussi embelli par la magnifique histoire d’amour de Narayan et Kalyani, une histoire qui va temporairement mettre du baume au cœur du spectateur. Vous l’aurez compris le film est une véritable montagne russe émotionnelle.

water-deepa-mehta_h_partb

«Water», bien que peut focalisé sur les événements historiques de l’époque, permet tout de même d’assister au vent de révolution qui a soufflé avec l’avènement du charismatique Mahatma Gandhi.

Le film est également un magnifique combat pour la liberté d’expression. Effectivement, la réalisatrice a dû annuler son premier tournage car des hindouistes fondamentalistes ont brûlé les décors du film et menacé les acteurs. La réalisation du film a dû être retardée de plusieurs années, le tournage déplacé au Sri Lanka et de nouveaux acteurs engagés.

Water-Chuyia-at-Holi

Au niveau purement technique, le film a une mise en scène très classique, mais propose de magnifiques images, des couleurs lumineuses qui contrastent avec le propos dramatique du film.

Le test Bechdel:

Le film passe le test Bechdel sans problème, car la plupart des protagonistes sont des femmes. Le film met également en scène un hijra, un représentant d’une communauté transgenre typiquement indienne, à la fois discriminée et respectée en raison de sa résonance religieuse.

En résumé, un film bouleversant, un combat pour la liberté d’expression, une fresque historique, une histoire d’amour magnifique…Ai-je besoin d’en dire plus?

Publicités

Une réflexion sur “« Water », le sari de larmes des veuves indiennes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s