Les polars de l’été [2ème partie]: Ce bon vieux Sherlock et une drôle de famille

Deuxième partie des «polars de l’été», une chronique des romans policiers lus ce mois d’août durant les trajets en train, en avion, en bus et en bateau qui ont ponctué mon été.

Les polars de l'été

Si vous êtes un fidèle lecteur de ce blog vous savez que «La dent dure» n’est pas une dingue de romans policiers. Cependant, l’été se prête bien à ce genre de lecture et j’ai donc cédé à la tentation du suspense avec ces quelques lectures.

Le chien des Baskerville / Arthur Conan Doyle

c2o_resizedcoverSynopsis:

Sherlock Holmes et le docteur Watson rencontrent le docteur Mortimer qui leur parle de la mort suspecte de son ami, Sir Charles Baskerville. Le docteur raconte alors à Holmes l’histoire d’une vieille malédiction qui frappe les Baskerville depuis des générations: un chien géant et démoniaque qui tue chaque héritier depuis que l’un des ancêtres de la famille a pourchassé jusqu’à la mort une jeune paysanne afin de la violer. Intrigués, Holmes et Watson vont tenter de dénouer les nœuds de cette intrigue.

La critique:

Une première lecture concluante des aventures du célèbre détective et de son fidèle assistant! Sir Conan Doyle présente une enquête mystérieuse et passionnante avec une bonne quantité de brouillard, de ténébreux inconnus sous la pluie et de manoirs grinçants au milieu de vertes prairies, ce qui régalera les amateurs et les amatrices du genre. Le roman est plein de suspense, se lit rapidement et fait passer un agréable moment avec les deux célèbres compères. La lecture de ce titre en V.O. n’est forcément évidente, notamment en raison du vocabulaire très typé  «début du 20ème siècle». Donc, plutôt pour un bon niveau d’anglais.

Arthur Conan Doyle, Le chien des Baskerville (Titre original: The Hound of the Baskervilles), 1902, 150 pages, disponible dans toutes les éditions possibles et imaginables, gratuit en format e-book (oeuvre tombée dans le domaine public).

Le prédicateur / Camilla Läckberg

9782330018030Synopsis:

L’inspecteur Patrik Hedström doit enquêter sur le meurtre d’une jeune touriste allemande à Fjällbacka. Pour corser le mystère, on retrouve sous le corps de la victime deux squelettes appartenant à des jeunes femmes disparues il y a des dizaines d’années. Les 3 victimes portent des blessures étonnamment similaires et, peu importe les chemins pris par les enquêteurs, les indices mènent toujours à l’étrange famille d’un prédicateur évangéliste, les Hult. Pendant ce temps, Erica, la compagne de Patrick, enceinte de 8 mois, se morfond dans l’inactivité et l’exceptionnelle canicule qui s’abat sur la Suède.

La critique:

Agréablement surprise par la lecture de «La princesse des glaces», je me suis laissée tenter par une nouvelle petite virée dans l’imprononçable, mais charmante ville de Fjällbacka. Encore une fois, l’auteure construit un récit prenant, mystérieux et complexe qui tient en haleine le lecteur. Même si on est probablement moins surpris du dénouement que dans le précédent opus, les péripéties de l’inspecteur Hedström et de ses collègues (plus ou moins compétents) restent plaisantes à suivre. On pourra regretter la mise de côté du personnage d’Erica (pourtant très présente dans «La princesse des glaces» ) en raison de sa grossesse.

Camilla Läckberg, Le prédicateur (Titre original: Predikanten), Paris: Éditions Babel, 2013, 503 pages.

Publicités

Une réflexion sur “Les polars de l’été [2ème partie]: Ce bon vieux Sherlock et une drôle de famille

  1. Dans Le prédicateur, j’avais aussi trouvé dommage qu’Erica soit mise de côté mais au final, j’ai apprécié Patrik! Lire les romans de Camilla Läckberg, c’est toujours un plaisir pour moi 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s