« Twin Peaks », il y a quelque chose de pas normal ici…

Vous hésitez à vous lancer dans le visionnage de «Twin Peaks»? Voici, un article qui devrait vous aider à vous décider.twin-peaks-poster-1

2

Dans la charmante ville de Twin Peaks, la jeune Laura Palmer est retrouvée assassinée. Dans cette ville calme, cet événement provoque une onde de choc. Pour aider la police locale, le FBI envoie l’agent Dale Cooper, un fin limier aux méthodes pas toujours orthodoxes. Au fil de ses investigations, l’agent Cooper rencontre la galerie de personnages qui compose cette ville et se rend compte que Twin Peaks n’est calme qu’en apparence. De plus, des forces obscures semblent influer sur la ville et ses alentours.

1

Si vous vous intéressez aux séries télé, il y a de fortes chances que vous ayez entendu parler de «Twin Peaks», la série mythique du réalisateur David Lynch. Cette série est souvent considérée comme la mère des séries actuelles, celle qui a commencé la lente évolution des séries à partir des années 1990. Par un samedi de courses poussif, je suis tombée sur l’intégrale de la série à un prix raisonnable et je n’avais donc plus d’excuses pour ne pas assouvir ma curiosité. Le bilan: j’ai aimé et j’ai détesté «Twin Peaks» (si, si c’est possible!)

Avant d’aborder les arguments en faveur ou contre le visionnage de la série, parlons tout d’abord de son créateur et du contexte télévisuel qui a vu naître cette série.

David Lynch est un réalisateur inclassable. C’est un peu le maître du mélange des genres, capable de faire des films dont la trame est facile à suivre, comme des histoires beaucoup plus abstraites, voire hallucinantes. «Twin Peaks» est donc le digne représentant de son papa, naviguant entre suspense de série policière, comique grotesque, violence dérangeante et romantisme ultra-niais (vous aurez envie de baffer James et Donna, le couple le plus nunuche de la Terre…). En plus de ce mélange déconcertant, David Lynch apporte à ses cadres un soin tout particulier et ses seconds plans méritent clairement le coup d’œil, car il se passe toujours quelque chose de bizarre derrière les personnages.

giphy

En lisant le synopsis pas si original de la série, on peut se demander comment et pourquoi cette série est devenue mythique. Il faut se rappeler que, jusque dans les années 1990, les séries télévisées étaient considérées comme un art secondaire par rapport au cinéma. Elles se limitaient souvent aux soap-opéras et étaient peu soignées dans leur réalisation. «Twin Peaks» est donc une véritable révolution pour les téléspectateurs. De plus, la série aborde des thèmes plutôt tabous pour l’époque: sexe (sans en montrer de scène), violence, drogues, etc. Mais, au-delà de son statut de série culte, quelles raisons avez-vous de regarder «Twin Peaks» ?

Cette série est pour vous si:

-Vous aimez David Lynch, même quand il part dans des délires incroyables

Si vous faites partie de cette catégorie, ne pas avoir vu «Twin Peaks» est impardonnable.

Cooper_005-Vous avez envie de voir Kyle MacLachlan dans un rôle principal

Pour les personnes de ma génération, Kyle MacLachlan, c’est Troy, le premier mari de Charlotte dans «Sex and the City» et Orson, le deuxième mari de Bree dans «Desperate Housewives». En résumé, un éternel second rôle, alors qu’il s’agit d’un acteur brillant (particulièrement dans le rôle de l’agent Cooper) qui ne manquait pas de charme dans sa jeunesse, malgré des cheveux abondamment gominés.

twin_peaks_9a-Vous avez envie d’être troublé(e) par Audrey Horne

Interprété par Sherilyn Fenn, le personnage d’Audrey Horne a probablement donné quelques bouffées de chaleur à beaucoup. Provocante, faussement naïve, sexy en diable, tête brûlée, romantique; c’est un personnage aux multiples facettes, portée par une actrice au physique terriblement séduisant (même moi, j’étais fascinée…)

-Vous n’avez rien contre l’apparition inopinée de lamas

Ou contre toute bizarrerie, excentricité surgissant au moment où vous vous y attendez le moins. Sans parler des personnages, tous plus loufoques les uns que les autres.

-Vous n’avez rien contre le fait de ne pas tout comprendre

Il ne faut pas s’attendre à ce que le dernier épisode de «Twin Peaks» vous apporte toutes les réponses à vos questions. On peut même dire que la série en entier apporte plus de questions que de réponses. Et rappelez-vous que les hiboux ne sont pas ce qu’ils semblent…

twinpeaks456

Par contre, si les raisons énumérées ci-dessous vous parlent, ne vous lancez pas dans le visionnage de cette série, car cela va probablement être une torture pour vous.

-Vous n’aimez pas du tout David Lynch

Vous avez vu «Mulholland Drive», vous n’avez rien compris ou trouvez que c’était du paluchage intellectuel. Bref, vous et David Lynch n’avez pas d’atomes crochus.

-La saison 2 est passablement ratée

David Lynch et la chaîne ABC ont eu quelques divergences artistiques. Effectivement, la chaîne craignait que le fantasque réalisateur ne donne jamais de réponse à la question mythique: «Qui a tué Laura Palmer?». Ce dernier révèle alors prématurément l’identité du meurtrier et part dans une autre intrigue plus centrée sur le personnage de Dale Cooper. La seconde intrigue n’est pas dénuée d’intérêt, mais le réalisateur multiplie les épisodes lassant où l’histoire n’avance pas. L’acteur Kyle MacLachlan s’est d’ailleurs un peu brouillé avec le réalisateur, car il ne comprenait pas vraiment la direction que souhaitait prendre David Lynch.

-Vous avez une tolérance limitée pour les choses qui vieillissent mal

Effectivement, il y a quelques vilains effets spéciaux qui font très mal aux yeux et un maquillage facial particulièrement affreux dans quelques épisodes (à moins d’être aveugle, difficile de ne pas voir les couches de colle, latex et fond de teint).

web-6_905

On peut également parler de la musique de «Twin Peaks»; plusieurs thèmes musicaux réutilisés dans chaque épisode. Cette musique est à la fois une vraie signature musicale inoubliable et un gimmick absolument énervant, car, par moments, les arrangements sont particulièrement dégoulinants.

Comme sa musique, «Twin Peaks» est un vecteur d’émotions contradictoires: effroi, ennui, amusement, étonnement, incompréhension; bref, c’est une série qui vous fait passer par tous les états d’âme et c’est clairement le plus grand talent de David Lynch, que l’on aime ou pas son travail. Je ne peux pas me positionner par rapport à mon appréciation de la série, mais, une chose est sûre, je ne l’oublierai pas.

En résumé, une série à voir pour les spectateurs plutôt ouverts et cinéphiles, mais qui reste une sacré expérience.

Publicités

3 réflexions sur “« Twin Peaks », il y a quelque chose de pas normal ici…

  1. Je viens de regarder la vidéo Youtube. Comme ça, ça me donne pas envie, mais au contraire, ton résumé pique la curiosité ! Alors des que j’aurais une minute !

    1. C’est vrai qu’elles sont pas incroyable ces vidéos, mais c’est les mieux que j’ai trouvé. Twin Peaks, c’est une série que je ne pourrais ni conseiller, ni déconseiller. Pour moi et mon copain, c’était un peu les montagnes russes ce visionnage: un coup tu trouves génial, un coup tu t’ennuis à mourir. Surtout le milieu de la saison deux est super chiant…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s