« Win Win »: Vive la Chine, Vive le Jura, Vive la Tête de Moine !

Rien de tel qu’un maire un tantinet mégalo pour faire parler d’un petit canton périphérique. Ceci pourrait être le leitmotiv du film «Win Win» qui raconte la lubie chinoise du maire de Delémont. Sourire et bonne humeur garantie, même si y’a pas l’accent du Jura…

win-win-158715_1

2

Paul Girard, maire de la ville de Delémont, ne perd pas une occasion de se montrer dans les médias. Après que son parti n’ait pas soutenu sa candidature pour être député au niveau national, il se sent floué. À la recherche d’une occasion de briller, il se voit proposer, par un horloger chinois installé dans le Jura, d’organiser la demi-finale du concours de Miss Chine en Suisse. Le maire s’engouffre dans la brèche et va chercher de l’aide auprès de l’association gérant la promotion du tourisme en Suisse, mais on lui claque la porte au nez et on le laisse sans soutien financier, alors que son projet est déjà sur les rails. Qu’à cela ne tienne, il a promis aux miss les palaces et les stations de skis de luxe, elles auront le Jura, ses campagnes et sa Tête de Moine.

1

Pierre_Kohler
Le vrai maire de Delémont
Photo Wikipédia

«Win Win» de Claudio Tonetti, c’est l’histoire légèrement romancée de Pierre Kohler, maire démocrate-chrétien de la ville de Delémont. Pierre Kohler, c’est un personnage qui laisse rarement indifférent pour son réel goût du buzz médiatique. En 2006, il se lance dans l’organisation de la demi-finale de miss Chine, sans un sou, mais avec un enthousiasme débordant. Beaucoup le prennent pour un fou, mais en définitive, le concours diffusé par la chaîne chinoise Phoenix TV, offre une très belle vitrine au Jura et donne au maire une notoriété nationale. Il fait d’ailleurs une apparition à la fin du film.

Étant jurassienne d’origine, je me devais d’aller voir «Win Win», même si j’avais vraiment de grosses appréhensions, vu mon amour très limité des comédies (j’ai l’humour plutôt noir). Mais une comédie jurassienne, ça valait tout de même la peine de surmonter ses craintes.

«Win Win», n’est clairement pas un chef d’oeuvre. Le film a quelques longueurs et le jeu des acteurs est inégal. Mais est-il drôle (question principale pour une comédie, tout de même) ?

Oui, je pense que, «Win Win» est drôle. Moi, qui ne suit pas très sensible à ce genre d’humour, j’ai quand même ri à 50% des gags, donc j’imagine que si on y est sensible, on rit bien. Le film repose principalement sur le comique de situation provoqué par la vision incongrue de ces miss, perdues dans la campagne jurassienne, à qui on fait goûter du fromage, dormir sur la paille et visiter la caserne militaire de Bure.

01-win-winMais, en plus de faire rire,  le film a un peu fait vibrer la corde du régionalisme chez moi. Je n’arrive pas vraiment à me l’expliquer, car je suis la personnes la moins patriote et régionaliste du monde. C’est probablement le fait de voir, pour une fois, au cinéma la représentation du Jura, canton périphérique et rurale. Ce film offre une vitrine à cette région et j’espère qu’il sera bien regardé ailleurs en Romandie (voir en Francophonie) pour que l’on voit autre chose dans le Jura qu’une bande de peyouses catholiques, bouffeurs de totché (Miam !). Par contre, l’accent jurassien m’a clairement manqué dans le film, car la plupart des acteurs viennent du monde francophone et les acteurs suisses, même quand ils sont jurassiens, n’ont pas d’accent.

Le test Bechdel:

Même «Win Win» va avoir droit à son test Bechdel. Alors, le film passe le test, mais tout juste. On trouve effectivement des femmes nommées qui se font la conversation et qui ne parlent pas des hommes, mais c’est en général des dialogues très courts. C’est d’autant plus limite, que les rôles attribués aux femmes sont stéréotypés: reines de beauté et épouse jalouse. En plus, on ne voit pas une seule femme politicienne (les politiciennes jurassiennes apprécieront…). En somme, une vitrine sympathique pour le Jura, mais il ne faut pas espérer y trouver une réflexion sur la société…

En résumé, c’est un film à aller voir pour le côté improbable de ce projet cinématographique. Il n’est pas incroyable, mais dans le genre, il pourra vous faire passer un bon moment et puis si vous n’aimez pas le film, vous aurez au moins soutenu le cinéma suisse. 

Publicités

5 réflexions sur “« Win Win »: Vive la Chine, Vive le Jura, Vive la Tête de Moine !

  1. Yes! Je suis assez d’accord avec toi: ils n’ont pas révolutionné l’humour, mais ils se débrouillent très bien dans le genre. Et pareil, voir ma ville et ma région d’origine dans le film, c’était émouvant, même si je suis pas nationaliste dans l’âme non plus!

  2. Honnêtement il n’est ni pire ni mieux que certains autres films à vocation « comique ». Mais c’est surtout de voir enfin un film sur une région dite « périphérique » qui touche, même si effectivement on a certaines longueurs et certains stéréotypes sont un peu surjoués (il n’y a pas que des paysans et des producteurs de tête de moine au Jura ^^). Et Pierre Kohler dans le rôle de Pierre Kohler, c’est sympa à voir. Un gros manque quand même, c’est l’accent…

  3. Improbable ce film! Ca n’a pas l’air mauvais non plus. En tout cas, quand le film sera diffusé en Chine, il est probable qu’une invasion de chinois arrive dans le Jura 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s